Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 10:29

florange-280x140.jpgArnaud Montebourg, Ministre du redressement productif, interrogé par le Sénateur socialiste Jean-Marc Todeschini sur la reprise du site de Florange a indiqué devant la haute Assemblée jeudi 22 novembre 2012 : « la question qui est posée (…) de l’éventualité d’un contrôle public même temporaire doit faire l’objet d’une étude sérieuse par le gouvernement ».

C’est une excellente nouvelle et il faut  lancer sans tarder cette étude et s’engager vers une nationalisation, fut elle temporaire.

À la tribune du congrès de Toulouse du Parti Socialiste Marie-Noëlle Lienemann défendait l’urgence de la reprise de Florange et si besoin à travers une nationalisation, éventuellement temporaire. Cette stratégie a été utilisée par le président Obama aux Etats-Unis pour sauver l’automobile et General Motors.

C’est pourquoi elle appuie avec force cette proposition très importante d’Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif, quant à la possibilité d’une prise de contrôle public des hauts fourneaux de Florange.

Celle-ci permettrait d’engager une réflexion stratégique de l’avenir de la filière acier en France et de soutenir des recherches pour que nous ne prenions aucun retard technologique dans les aciers spécialisés. Elle consoliderait un projet durable pour l’usine de Florange en y conservant les deux filières (chaudes et froides) et, comme l’indique le rapport que vous remis par Monsieur Faure, assurerait une production d’acier de qualité très viable avec une forte capacité exportatrice à l’Est.

Marie Noëlle Lienemann demande à Jean-Marc Ayrault, Premier ministre et à François Hollande, Président de la République de soutenir et de mettre rapidement en œuvre la proposition évoquée par le ministre du redressement productif. Au-delà des salariés, des élus, de la population de Florange et des lorrains, ce sont des millions de français qui attendent de la gauche au pouvoir un volontarisme indispensable pour réussir le redressement industriel, et la bataille pour l’emploi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires