Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 06:45

Céline VALENSI - publié le 26 juin 2013 - affiches-parisiennes.com

Jean Daubigny, préfet de la Région Île-de-France a récemment clôturé la conférence territoriale du Grand Roissy, en présence des vice-présidents du Conseil Régional, Alain Amédro et Emmanuel Maurel, des trois départements (95, 93, 77) et des principaux élus locaux.

Le Grand Roissy, à cheval sur trois départements, comporte une soixantaine de communes, est un territoire à multiples enjeux où un très grand nombre d'acteurs interviennent.

La conférence du Grand Roissy a réuni plus de 150 participants : élus locaux, entreprises et institutions.

Centrée sur les questions d’emploi-formation, cette conférence a permis à tous les acteurs de la formation initiale et continue réunis au sein du GIP Emploi-Formation de s’engager et de faire des propositions concrètes et d’application rapide pour traiter les enjeux de formation à l’échelle du bassin d’emploi du Grand Roissy. Pour rappel, une étude menée par l’EPA Plaine de France a évalué à 130 000 le nombre d’emplois créés à horizon 2030 sur le territoire Bourget / Grand Roissy.

Cette conférence a permis de constater l’ampleur du chemin parcouru depuis les assises du Grand Roissy de janvier 2011.

En effet, depuis 2011, deux projets de contrats de développement territorial (Cœur économique Roissy Terres de France – Val-de-France/Gonesse/Bonneuil) ont été validés.

De nombreuses démarches et études menées, notamment par l’EPA Plaine de France, à l’échelle du Grand Roissy ont été engagées sur les enjeux de transports, de préservation des terres agricoles, d’organisation spatiale et de développement économique et urbain. Elles permettent de dégager progressivement une vision partagée du développement du Grand Roissy à horizon 2030.

Ces avancées sont le fruit d’une discussion continue entre l’Etat, l’Association des élus du Grand Roissy et l’ensemble des acteurs du territoire.

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 13:26

20 organisations valdoisiennes de gauche (Partis, syndicats, associations) appellaient à un rassemblement le mercredi 12 juin à 18h30 à Argenteuil devant la stèle de Gabriel Péri pour rendre hommage à Clément, en soutien à sa famille et pour exiger la dissolution immédiate de tous les groupuscules d’extrême-droite.

Il n’y aura pas d’interventions lors de ce rassemblement, seulement 1 minute de silence suivi du Chant des partisans et de la Marseillaise.

Signataires : ADECR, CGT, FASE, FCPE, FSU, GA, GU, LDH, MJCF, MJS, NPA, PCF, PCOF, PG, PS, RS, SUD, UDESR, UNEF, UNL.

Maintenant la Gauche Val-d'Oise s'associait pleinement sur le fond à cette mobilisation et salue cette occasion trop rare d'un rassemblement commun à toutes les organisations valdoisiennes de la gauche politique et sociale. Etaient notamment présents pour le PS Rachid Temal, premier secrétaire fédéral, pour le PCF Jean-Michel Ruiz, secrétaire départemental, et Dominique Lesparre, Maire et conseiller général de Bezons, pour le MJS, Léo Moreau, animateur fédéral.

foule_Meric_Argenteuil_12-06-2013.jpg

politiques_Meric_Argenteuil_12-06-2013.jpg

Leo_Meric_Argenteuil_10-06-2013.jpg

MJS_Meric_Argenteuil_12-06-2013.jpg

gerbes_Meric_Argenteuil_12-06-2013.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:07

lienemannMarie-Noëlle Lienemann, Sénatrice de Paris, ancienne ministre du logement et ex-présidente de l'Union Sociale de l'Habitat, participera lundi 10 décembre à l'invitation de Dominique Lesparre, Maire et Conseiller général (PCF) de Bezons, aux 3èmes Rencontres du Logement, organisées par la Ville de Bezons et le collectif départemental du Logement.

Ce sera l'occasion de présenter les analyses respectives des acteurs du logement sur la nouvelle politique en matière d'habitat initiée par le gouvernement et la Ministre de l'égalité des territoires, Cécile Duflot.... l'occasion également d'en débattre avec les citoyens.

"Maintenant la Gauche" dans le Val-d'Oise se félicite de cette initiative et salue le déplacement de Marie-Noëlle Lienemann, une de ses voix médiatiques à l'échelle nationale.

Nous invitons l'ensemble des militants et sympathisants socialistes valdoisiens à profiter de cette occasion pour participer au débat.

affiche_Bezons_10-12-2012.JPG

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 07:52

congres federal cergy 19-10-2012Les camarades de la motion 3 qui se sont déplacés à Cergy pour le congrès fédéral convoqué vendredi 19 octobre à 20h30 ont eu la tristesse d'assister à un spectacle dégradant pour notre parti et qui risque de mettre la fédération du Val-d'Oise du Parti Socialiste en difficulté alors que nos responsabilités sont immenses au moment d'accompagner avec exigence le changement et de préparer les échéances municipales de 2014.

Ce "congrès fédéral" a été rythmé par les violentes querelles internes au sein de la motion 1 qui ont littéralement pris en otage ce moment essentiel pour notre fédération et à cette occasion exprimé le mépris à l'égard des motions minoritaires 3 & 4, qui ont cependant affiché un visage exemplaire.

Ce contexte politique tourné vers les conflits d'ego s'est doublé de multiples tentatives pour s'affranchir des règles de notre organisation...

Il n'y a eu aucun débat politique, aucune occasion de revenir sur la portée et le sens des votes des militants socialistes tant sur les motions que sur le Premier Secrétaire du Parti Socialiste.

contrib 10-09-2012 7Nous serons vigilants dans les jours qui viennent pour que cette dérive ne se perpétue pas. A l'appui du comportement exemplaire que nous avons tenus dans ce congrès fédéral et pour porter les propositions que nous avons faites pour l'animation de notre fédération, nous avons présenté en fin de soirée (ou début de matinée c'est selon...) la candidature de notre camarade Adélaïde Piazzi pour être la Première Secrétaire fédérale du Parti Socialiste du Val-d'Oise.

Nous avons enfin obtenu que le Rapport d'Activité Fédéral soit soumis au vote des adhérents le 15 novembre prochain, alors qu'une nouvelle fois le premier secrétaire fédéral sortant avait omis de le faire.

Voici deux interventions que nous aurions portées s'il nous en avaient été donné l'occasion :

Analyse des résultats du congrès du PS

logo MLG 2Jeudi 11 octobre, les militants socialistes ont démenti tous les pronostics. À ceux qui voulaient faire de notre congrès un «non-événement», ils ont offert un beau témoignage de vitalité. Plus d’un tiers d’entre nous n’a pas apporté ses suffrages à une motion que l’on annonçait comme écrasante. La diversité du parti s’est exprimée : c’est bon pour la gauche, c’est bon pour le pays.

En dépit de la désignation anticipée de la direction du parti, les militants de la motion 3 ont remis le congrès à l’endroit : le débat sur l’orientation du PS d’abord, la question de ceux qui le dirigent ensuite !

Nous avons mis les débats sur la table, pas sous le tapis. Sur des questions aussi importantes que la justice sociale et le travail, la réorientation européenne, la réduction à marche forcée des déficits publics, la relance de l’investissement public, la révolution fiscale, l’urgence écologique, le lien avec toutes les forces de la gauche politique, syndicale et associative, nous avons mis au cœur du congrès les débats qui traversent la gauche et la société.

COMME L'IMMENSE MAJORITÉ DES MILITANTS SOCIALISTES NOUS CROYONS QU'IL EXISTE DANS LE PAYS UNE ENVIE DE GAUCHE.

banniere maintenant la gauche 95Par notre investissement dans les débats, dans un esprit de clarté et de camaraderie, nous sommes convaincus d’avoir réveillé le congrès !

Près de 14% des militants ont choisi une ligne politique cohérente, nous avons permis de répondre à une envie de gauche.

Nous avons réaffirmés le rôle irremplaçable des militants : c’est par le débat que l’on se rend utile à la réussite de la gauche aux responsabilités, c’est avec un parti de combat que nous nous opposerons efficacement aux forces réfractaires au changement.

« Maintenant la Gauche », c’est un courant qui s’affirme, qui s’ancre dans une histoire politique mais c’est aussi une aventure collective qui commence. Ensemble, nous avons commencé à faire bouger les lignes et nous comptons bien continuer.

Nous appelons tous les militants socialistes à se défaire des fidélités de chapelles et à exprimer librement cette envie de gauche. Cet appel s'adresse à tous et tout particulièrement aux camarades qui ont soutenu la motion 4 « Osons. Plus loin, plus vite » dont les analyses et les propositions rencontrent largement les nôtres.

Analyse du vote Maurel le 18 octobre

Maurel Saint-Quentin 17-10-2012 rueHier soir, les militants socialistes étaient appelés à désigner leur premier secrétaire national. Seuls les premiers signataires des deux motions arrivées en tête pouvaient se porter candidat.

Nous avons choisi avec enthousiasme de porter la candidature d'Emmanuel Maurel qui perpétuait ainsi l'affirmation la ligne politique de nous avons défendue et faire vivre un nouveau courant, ancré à gauche.

Nous avons avec Emmanuel voulu permettre à toutes les militantes et tous les militants d’être acteurs du changement. Au pouvoir, rien ne serait pire qu’un parti « fermé pour cause de gouvernement ». Le PS a un rôle décisif. Les militants doivent aider le gouvernement à tenir bon. Ils doivent être des éclaireurs enthousiastes, défrichant les nouveaux chemins pour construire une société plus juste.

Emmanuel pouvait être LE premier secrétaire militant. Porte-parole des socialistes aux côtés du Gouvernement et du Président pour rappeler l’idéal qui nous a portés au pouvoir. Il faudra représenter notre parti sur la scène internationale et au sein du PSE pour défendre haut et fort la création d’une Europe sociale et politique.

Il faudra être l’animateur d’une équipe paritaire représentant le Parti dans sa diversité, garant de son unité.

EMMANUEL MAUREL AVAIT AINSI PRÉSENTÉ 15 ENGAGEMENTS POUR UN PARTI FORT, car le rôle du PS est d’être le Parti du socialisme et le Parti des socialistes. Nous ne sommes pas une courroie de transmission. Nous ne sommes pas un parti de supporteurs. Nous sommes beaucoup plus que cela.

Nous sommes le Parti Socialiste : fort contre la crise, fier de ses valeurs, libre dans ses choix.

Avec 28 % des suffrages, il a démontré que sa démarche et ses propositions résonnaient bien au-delà de la motion qu'il a conduite, bien au-delà des suffrages rassemblés précédemment par les autres candidats issus de la gauche du PS.

Il faudra que notre nouveau Premier Secrétaire, Harlem Désir, à qui nous adressons en camarades nos félicitations, tienne compte de ce fait politique.

Emmanuel Maurel candidat premier secretaire

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 10:50

IMAG0020.jpgLe 5 septembre 2012, les salariés de l'usine de cosmétiques EPB de Bezons, propriété du groupe américain REVLON, apprenaient brusquement la fermeture définitive de leur site et la suppression de 62 postes. Les raisons invoquées par le communiqué de la société sont « des difficultés financières et des pertes nettes depuis plusieurs années ».

Une fois de plus, les salariés sont pris de court et payent les choix de gestion du groupe REVLON, qui ont placé l'usine valdoisienne en difficulté : abandon de marques importantes, absence d'investissements dans l'usine elle-même et désorganisation sur les produits. Cette décision est d'autant plus détestable que l'usine dispose d'un carnet de commande plein et qu'une vingtaine d'intérimaires avaient été embauchés pour faire face à l'activité.

Ce sont donc plusieurs dizaines de salariés qui vont finir sur le carreau, certains travaillant sur le site depuis les années 1960 et dont l'âge ne permettra pas de retrouver un emploi.

Les militants socialistes valdoisiens de la motion 3 « Maintenant la Gauche » expriment leur solidarité avec les salariés concernés et appellent le gouvernement à réagir avec force face aux comportements de certaines sociétés qui mettent à mal des entreprises dont l'activité n'est pourtant pas en cause.

Ils rappellent que la motion 3 développe de nombreuses propositions qui peuvent servir au gouvernement de François Hollande et Jean-Marc Ayrault pour réussir le changement attendu par les Français.

  • La future Banque Publique d’Investissement devrait privilégier, en lien avec les Régions, les aides aux entreprises sous forme de capital, plutôt que sous forme de simples prêts, en particulier dans les entreprises qui pourraient être rachetées ou partir à l’étranger.
  • Par ailleurs, nous proposons de créer des outils nouveaux pour favoriser les reprises et transmissions d’entreprises, en particulier à travers des SCOP. Un fonds d’investissement coopératif abondé par un pourcentage des bénéfices des coopératives pourrait démultiplier les opportunités de cette nature.
  • Une stratégie défensive est aussi indispensable, pour ne pas laisser partir des entreprises, des brevets et des marques. Les lois prévues contre les licenciements économiques abusifs, sur l’obligation de reprise lorsqu’un repreneur crédible se présente et que le propriétaire de l’entreprise veut la fermer sont urgentes et essentielles. Le droit de préférence accordé aux salariés qui sont prêts à reprendre l’entreprise sera aussi très utile.
Repost 0
Published by MLG 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 15:10


Question sur les vols de nuit à l'aéroport de... par gerardsebaoun

Gérard Sébaoun interroge en commission du développement durable et de l'aménagement du territoire la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Delphine Batho, sur les vols de nuit à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle le 25 juillet 2012.

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 13:45

reportage du 13 juillet 2012 - VOnews.fr


Les parents manifestent contre la hause du... par vonews

Une quarantaine de parents d’élèves ont manifesté devant le Conseil général du Val d’Oise pour protester contre la hausse du prix du transport scolaire. Désormais, le département ne remboursera plus les 50 % du prix de la carte Imagine’ R aux lycéens non boursiers. Le Conseil général, contraint à des économies, concentre ses efforts sur les collégiens "qui dépendent des conseils généraux, les lycéens sont de la compétence de la Région".

Vendredi matin, une quarantaine de parents d’élèves manifestaient devant le Conseil général du Val d’Oise pour protester contre la hausse du prix du transport scolaire. Une délégation de représentants de la FCPE et de l’UNAPEI a été reçue par Marie-Christine Cavecchi, vice-présidente en charge en charge de l'éducation et de l'enseignement supérieur et Philippe Sueur vice-président en charge des transports.

La majorité UVO (UMP et non inscrits) explique avoir fait le choix de maintenir son effort pour les transports des collégiens, "public dont nous avons la responsabilité" et "de maintenir la prise en charge à 100% du transports des élèves des écoles primaires en regroupement pédagogique intercommunal, tenant ainsi compte du caractère rural d’une partie du Val d’Oise" et enfin "de maintenir l’aide sur la carte imagin’R à tous les collégiens, ainsi qu’aux lycéens boursiers (au titre de notre compétence sociale) et sur la carte CSB (carte scolaire bus valable pour 1 aller retour par jour) à tous les lycéens".

Problème : les lycéens non boursiers ne bénificieront plus du coup de pouce du département. Alertée, la FCPE du Val d'Oise a porté des motions dans les conseils d'administration des lycées. Ainsi au lycée Van Gogh d'Ermont, la fédération de parents explique que "des centaines de familles se trouvent interloquées par le fait que pour la rentrée 2012 les tarifs de la Carte Imagine’ R passeraient de 161 euros à 314 euros pour 2 zones et de 344 euros à 680 euros pour 5 Zones … En effet cette carte ne bénéficiera plus de la subvention départementale.Or, nous constatons tous que les revenus de nos familles ne progressent pas dans ces proportions, au contraire nombre d’entre elles doivent faire face à des difficultés financières grandissantes, certaines étant aujourd’hui en limite de précarité".

"Voilà les choix dramatiques pris par cette majorité", dénonce le Front de gauche qui soutenait le rassemblement de vendredi matin. "La conséquence immédiate de cette dernière mesure est une augmentation de plus de 95% du tarif de la carte Imagin’R, augmentation que les familles devront supporter seules", déclare Jean-Michel Ruiz, porte parole du Front de gauche.

"La majorité UMP-UVO poursuit sa politique inadaptée aux besoins du Val d’Oise et oublie simplement la nécessité pour notre département d’avoir des priorités en direction de la jeunesse et de l’éducation", renchérissent les élus PS par la voix de leur leader Didier Arnal.

De son côté, la majorité UVO déclare regretter "de ne plus pouvoir soutenir tous les Lycéens non boursiers, décision qui est le résultat direct de la politique tarifaire menée par Jean-Paul Huchon et sa majorité de gauche. L’UVO examine aussi quelles seraient les voies d’amélioration en négociant avec le STIF".

L'UVO rappelle qu'en 2012 "le Conseil général a donc maintenu les 8.9 millions d’euros d’aides consacrés à la prise en charge des cartes scolaires (6 millions pour la carte imagin’R, 1,2 millions pour la CSB et 1,7 millions pour les circuits spéciaux)".

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 07:24

Rédigé le 4/07/2012 - VOnews.fr

Gerard Sebaoun Assemblee Nationale 2012Le nouveau député PS de la 4e circonscription du Val d’Oise et membre de la commission des affaires sociales Gérard Sebaoun a décidé de s’associer à la motion du conseil municipal d’Eaubonne s’opposant à la fermeture de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de la commune. «Les services publics de proximité sont indispensables aux habitants de nos communes, notamment les plus fragiles et les plus âgés» déclare l’élu.

Menacée de fermeture en 2011, au profit d’un accueil sur rendez-vous, puis finalement maintenue, la CPAM d’Eaubonne doit fermer dans quelques jours, malgré les efforts consentis depuis 2007 par la municipalité, notamment avec la mise à disposition gratuite de locaux. Ouverte toute la semaine, la permanence avait ensuite été contrainte, pour des raisons budgétaires, à n’ouvrir que deux jours sur sept. La faute à Revue Générale des Politiques Publiques (RGPP) qui prévoit une réorganisation des organises sociaux.

Gérard Sebaoun est ainsi monté au créneau pour réclamer de la part des autorités compétentes la pérennisation du service à Eaubonne. «Je suis aux côtés des personnels, des usagers et des élus pour défendre le maintien de cette permanence. C’est pourquoi je m’associe à la motion du conseil municipal d’Eaubonne et j’alerte les autorités compétentes sur cette situation qui va dégrader l’accès des habitants d’Eaubonne et de Montlignon aux services publics de proximité» déclare-t-il.

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 06:58

Communiqué de presse de la FCPE Val-d'Oise

Comme nous l’annoncions en Septembre 2011, par une décision du STIF (Syndicat des transports en Ile de France) et du Conseil général du Val d’Oise, les Abonnements Scolaires Réglementés ne sont plus délivrés à l'exception des renouvellements.

Pour la rentrée prochaine 2012, l’exception a disparu.

Une nouvelle fois, les familles se retrouvent dans une situation difficile : le coût de la carte « Optile » a doublé passant de 57€ à plus de 107€ par enfant sans qu’il n’y ait un vrai service public de transport pour nos enfants.

Contrairement aux années précédentes, les lycéens ne bénéficient plus de la subvention départementale pour la carte "IMAGINE'R". Pour 2 zones, les tarifs passent de 161€ à 314€, pour 5 zones ils passent de 344€ à 680€.

  • Après la suppression des bourses pour les lycéens ;
  • Après l’augmentation de Rest’O collège ;
  • Après l’augmentation des impôts des familles du Val d’Oise.

La FCPE 95 demande que l’on arrête de penser que les revenus des familles augmentent aussi vite. Nous demandons un moratoire afin de voir avec le Conseil général la question de la précarité des familles qui augmente et la baisse de leur pouvoir d’achat.

La manifestation se déroulera le vendredi 13 juillet à partir de 8h30 devant le conseil général 2 avenue du Parc à CERGY. La FCPE a mis en ligne une pétition à l’adresse suivante : http://www.fcpe95.com/Petition-contre-l-augmentation-des

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 07:41

Pour:

Monsieur le Président du Conseil général du Val d'Oise

  •     Après la suppression des bourses pour les lycéens
  •     Après l’augmentation de Rest’O collège
  •     Après l’augmentation des impôts des familles du Val d’Oise

Vous avez décidé unilatéralement d’arrêter de subventionner les cartes Imagine’R pour les lycéens non boursiers du Val-d’Oise.

Le coût de la carte « Optile » a doublé passant de 57€ à plus de 107€ par enfant.

Pour la carte Imagine’R, les familles des lycéens du Val d’Oise voient le prix doubler suite à la fin de la subvention départementale. Pour 2 zones, les tarifs passent de 161 € à 314€, pour 5 zones ils passent de 344€ à 680€.

Ces désengagements et augmentations sont disproportionnés et injustifiés, elles pénalisent directement les familles notamment les plus modestes et les plus fragiles.

Le pouvoir d’achat des familles ne peut en aucun cas être la variable d’ajustement.

Mais d’autres choix sont possibles, c’est une question de volonté politique !

Monsieur le Président du Conseil Général, Madame et Messieurs les conseillers généraux, nous vous demandons de renoncer à ces mesures et de réunir tous les acteurs du Conseil Départemental de l’Education Nationale (élus, parents, enseignants, associations complémentaires, ...) pour évoquer ensemble les solutions alternatives afin d’éviter de grever à nouveau le pouvoir d’achat des familles du Val d’Oise.

    Les signataires

Signer la pétition

 

La Pétition Contre l'augmentation des transports scolaires dans le Val d'Oise pour les collégiens et lycéens, sera adressée au Monsieur le Président du Conseil général du Val d'Oise. Elle est créée et écrite par la communauté FCPE 95.

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.

Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article