Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 08:57

Vonews.fr - mardi 1er avril 2014

Manon-Comte-voeux-e1392156742905.jpgRéagissant aux résultats des municipales, les Jeunes socialistes du Val-d'Oise appellent à un changement de cap du gouvernement en réaction à la «vague bleue» qui a touché le département. «Ce sévère revers constitue un message clair à l'adresse de notre gouvernement et de sa politique», estiment-ils.

logo_MJS_95.jpgDésormais, le MJS appelle à une réaction de François Hollande. «Le président de la République ne doit pas se tromper dans le sens du message envoyé aux soirs des 23 et 30 mars derniers», estime-t-il. Et d'ajouter : «Il faut retrouver l'esprit du Bourget qui a amené le Parti Socialiste au pouvoir en 2012. C'est un changement de cap, et non de méthode, qui est aujourd'hui réclamé par l'ensemble de l'électorat de gauche».

Revenant sur les élections sur le Val-d'Oise, les Jeunes socialistes se félicitent cependant de voir certaines grandes villes «conserver leur rôle de bouclier social face à la crise», à l'image de Cergy, Gonesse, Saint-Ouen-l'Aumône, Sarcelles, Villiers-le-Bel, Bezons, Goussainville, Montigny-lès-Cormeilles et Vauréal.

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 09:54

Beaumont_Job_Maurel_21_mars_2014.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 15:36

Persan_Maurel_Rinaldelli_17-03-2014.jpg

Venez nombreux salle Marcel-Cachin à 20h30, Place Salvador-Allende

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 09:46

Boyer_12-mars.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 15:17

La Gazette du Val-d'Oise - 28/02/2014 à 10:59 - Julien Ducouret

La candidate soutenue par le Ps, Eelv, le Mup et Le Prg a dévoilé aussi les grandes lignes de son projet.

Liste-pontoise-pour-tous-630x0.jpgCorinne Brami (au centre) et une partie de ses colistiers

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt dit-on. Un adage que Corinne Brami et ses colistiers comptent bien faire leur lors des élections municipales des 23 et 30 mars. Ainsi, mercredi 19 février, presque à l’heure où blanchit la campagne, la candidate socialiste, chef de file de la liste “Pontoise pour tous” (PS, EELV, MUP, PRG) a présenté ses compagnons de route et les grandes lignes de son programme pour convaincre les Pontoisiens.

Un programme qui s’articule autour de 5 grands thèmes prioritaires : l’enfance, la jeunesse et l’éducation ; le logement ; l’entretien de la ville ; les politiques de solidarité ; l’attractivité de la ville.

«Depuis le printemps dernier, des groupes de travail ont œuvré et se sont étoffés au fur et à mesure du temps. Cela a conduit à une liste de rassemblement (PS, EELV, MUP, PRG, société civile)», constate Corinne Brami.

“Campagne de proximité”

Une liste qui tient compte de «notre diversité sociale, culturelle, générationnelle, de la sociologie de la ville et de ses quartiers. Une liste constituée de personnes compétentes qui, pour la plupart militent dans des associations, des syndicats et qui participent au “vivre ensemble” dans la ville». Un concept cher à la candidate. Pour elle et ses colistiers, un lien s’est rompu entre les Pontoisiens au cours des deux derniers mandats.

En clair, il faut que la ville sorte de sa léthargie, «Pontoise, la belle endormie, comme on l’appelle souvent», constate Corinne Brami. Comme pour allier le geste à la parole, la liste “Pontoise pour tous”  fait le pari «de la proximité durant cette campagne. Aller au plus près des Pontoisiens pour définir leurs besoins afin d’y répondre au mieux : telle est notre démarche», assure la candidate socialiste.

Les candidats : Voici les noms des candidats qui figurent sur la liste menée par Corinne Brami, “Pontoise pour tous”, soutenue par le PS, EELV, le MUP et le PRG :

Corinne Brami, Albert Noumowé, Bénédicte Ariès, François Ernst, Marie-Pierre Le Petit, Christian Mongondry, Anne-Marie Thouron, David Agrech, Tatiana Grundler, Jean-François Lévêque, Monique Hamelin, Léo Moreau, Brigitte Buron, Laurent Dumond, Laurence Jung, Areski Bouguetof, Anne-Marie Colomer, Manoël Behaxeteguy, Maryline Bureau, Harry Lunion, Douce-Christine Clocuh, Jean Colomier, Florence Chambon, Benjamin Duriez, Rokhyatou Jack, Pablo Souverain, Sonia Pilet, Sébastien Bonnefoy, Michèle Riard, Abdelkader Belghoul, Patricia Chairigues, André Jeufrault, Brigitte Lehmann, Bruno Pallier et Brigitte Caparros.

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 12:34

Chères Persanaises, chers Persanais,

Dans quelques jours, le 23 mars, vous pourrez voter pour une équipe et un projet municipal et intercommunal, qui réunit des femmes et des hommes venus de toutes les familles de la gauche. Aujourd’hui, nous vous présentons notre programme.

Ce programme rassemble à la fois vos remarques, vos observations et nous l’espérons vos attentes. L’objectif fixé : résoudre les problèmes quotidiens auxquels vous êtes confrontés.

Bien évidemment, ce document représente seulement les grandes lignes de ce qui sera notre action de 2014 à 2020 si vous nous accordez votre confiance.

Ce programme, c’est celui d’une équipe, rassemblée autour de valeurs fortes. Une équipe qui partage une même vision pour Persan, qui souhaite mettre en place un développement maîtrisé, solidaire et durable. Une équipe sur laquelle vous pouvez compter.

Mobilisez-vous dès le premier tour le 23 mars !

MICHELLE RINALDELLI
Conseillère municipale de Persan

10 grandes propositions pour PERSAN

• Soutenir et accompagner nos jeunes (Emplois d’avenir, insertion par la formation qualifiante et ouverture d’ici à 2020 d’un dispositif 2ème chance pour les jeunes)

• Création d’un Centre Municipal de Santé pour favoriser l’égal accès aux soins pour toutes et tous

• Réhabiliter et rénover nos logements

• Rénover la voirie et maîtriser la construction dans notre commune

• Créer un conseil des quartiers

• Favoriser une politique de transports solidaire dans le Haut-Val-d’Oise

• Couverture à très haut débit d’ici à 2020

• Diversifier et améliorer l’accès des citoyens l’offre culturelle et de loisirs à Persan

• Créer une résidence d’accueil intergénérationnelle

• Ouverture d’une Maison des citoyens et de la vie associative

Télécharger l'intégralité des propositions en cliquant sur la couverture

Michelle_Rinaldelli_programme_Persan.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:56

meeting_Rolland_Maurel_12-03-2014.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 14:15

L'Echo Régional - 24/02/2014 à 11:49 - Fabrice Cahen

signature-Anticor-630x0.JPG

Philippe Rolland, Jean-Pierre Guis, président d’Anticor, Sophie Maley et Fabrice Rizzoli ont paraphé la charte anticorruption

Trois listes socialistes ont signé la charte d’Anticor, jeudi dernier à Deuil-la-Barre.

Trois candidats socialistes ont signé jeudi dernier la charte Anticor. Fabrice Rizzoli pour Deuil-la-Barre, Sophie Maley pour Enghien-les-Bains et Philippe Rolland pour Saint- Gratien, qui représentent chacun une liste. «Être élu n’est pas un métier», a tenu à dire Jean-Pierre Guis, président d’Anticor, en ouverture de la soirée de signatures.

Deux cents listes ont déjà paraphé la charte d’Anticor, une association dont l’objectif est d’exiger de tous les partis et de leurs élus le comportement irréprochable inhérent à leurs responsabilités politiques et de corriger la défiance de l’opinion vis-à-vis de leurs élus. «En 2011, 72 % des Français estimaient que leurs élus étaient plutôt corrompus», relève le président d’Anticor.

«Lorsque la confiance nous a été donnée par les électeurs, c’est une évidence de leur prouver la nôtre. Cette charte est un code déontologique qui nous engage, nous élus», a exprimé Sophie Maley, conseillère municipale à Enghien.
«La loi sur le cumul des mandats est aussi le résultat de l’action d’Anticor. Je serai pour que l’on inscrive sur la charte l’obligation à un élu de ne pas faire plus de deux mandats», a exprimé pour sa part, Philippe Rolland candidat à Saint-Gratien.
«Tant que les procureurs seront nommés par le ministre, l’indépendance de la magistrature restera menacée et le doute des citoyens sur la justice persistera (…) La défiance vient de l’opacité et d’un manque de transparence du travail des élus», est allé jusqu’à développer Fabrice Rizzoli, candidat à Deuil.

Le socialiste est déjà connu pour ses expertises en la matière, mais à un niveau international, étant l’un des spécialistes reconnus dans le domaine des mafias et autres réseau de criminalité. Il est à l’initiative de la signature.

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 19:22

Journal-2-p1.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:39

Fanny Boyer est candidate à la Mairie du Plessis-Bouchard et Le Parisien de ce jour explique qu'elle est "en train d'insuffler un dynamisme que l'on avait pas vu depuis longtemps" dans cette commune.

Elle a "envie d'y changer les choses" car "c'est par là que tout commence". La population évolue et c'est à son équipe "d'incarner le changement".

Le_Parisien_Val_d-Oise_Le_Plessis-Bouchard_21-02-2014.jpg

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article