Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 11:00

Fanny_AG_28-05-2013.jpgUne cinquantaine de militants socialistes du Val d’Oise avait répondu présent mardi 28 mai à Taverny pour débattre autour du texte « Notre Europe » présenté par la direction du PS au vote des sections jeudi 6 juin, mais aussi des amendements déposés au niveau national qui seront également soumis au vote militant ce jeudi. Rachid Temal a présenté le processus de la convention nationale Europe et insisté sur l’idée que le texte qui en sera issu servira au PS pour les discussions au sein du PSE en vue d’un programme commun pour les élections européennes de 2014. La possibilité de déposer des amendements complémentaires en section qui seront le cas échéant aussi votés le 6 juin a été rappelée.

Leo_AG_28-05-2013.jpgAprès une présentation par Marie-France Fari, secrétaire fédérale à l’Europe, du texte et des amendements, c’est l’animateur fédéral du MJS 95, Léo Moreau, qui est revenu sur les grandes lignes de la résolution « Une nouvelle Europe pour de nouveaux combats » adoptée par les Jeunes socialistes pour contribuer à la réflexion collective de cette convention.

A noter également une contribution fédérale du PS 95 souhaitée par le premier secrétaire fédéral et préparée en commun par Sébastien Zriem, Marie-France Fari, Abdelkader Slifi et Adélaïde Piazzi pour Maintenant la gauche. Ce texte reprend surtout quelques positions politiques fortes comme la nécessité d’un budget de l’UE atteignant 5% du PIB européen, des euro-obligations ou encore la nécessité d’un Traité social incluant un SMIC européen.

La tonalité générale des interventions entrait en résonnance avec les défis immenses qui attendent les socialistes européens, plusieurs militants et responsables fédéraux de la motion 1 déplorant le manque d’ambition du texte qui acte souvent un constat juste sans donner en l’état de réelles perspectives concrètes au PS pour en tirer les conséquences politiques. Florence Augier est intervenue au nom de la motion 4 pour défendre notamment l’amendement 6 contre le dumping social dans l’UE.

Adelaide_AG_28-05-2013.jpgParmi de nombreuses prises de parole intéressantes et argumentées, les militants de la motion 3 se sont largement exprimés lors de cette Assemblée générale pour défendre les amendements déposés au niveau national par le courant seul ou avec Un monde d’avance. Fanny Boyer a pu dans ce cadre resituer les enjeux de la Convention "Notre Europe" et insister sur la nécessité de dépasser les imprécisions du texte de la direction du PS pour porter des orientations claires, avant le congrès du PSE et les élections européennes de juin 2014.

Seb_F_AG_28-05-2013.jpgAdélaïde Piazzi s’est exprimée en faveur de l’amendement 4 pour la suspension du pacte de stabilité qui n’est déjà plus respecté afin de le renégocier dans un sens qui fasse passer la priorité à l’emploi et à la croissance avant la sacro-sainte réduction des déficits. Sébastien Fontagneu a défendu l’amendement 8 pour une nouvelle politique de l’euro qui redonne aux instances démocratiques le contrôle de la politique monétaire menée par la BCE. Seb_L_AG_20-05-2013.jpgSébastien Lombard a pour sa part mis en avant l’amendement 10 qui porte la nécessité de refuser un accord de libre-échange déséquilibré avec les Etats-Unis pour privilégier d’autres voies de coopération. Enfin Jérôme Haine a insisté sur l’importance de l’amendement 13 récapitulatif pour faire correspondre aux paroles des socialistes appelant à réorienter l’Europe des actes politiques ambitieux.

Jerome_AG_28-05-2013.jpgLe jeudi 6 juin dans nos sections de 17h à 22h, pour un sursaut en Europe votons les amendements 4 – 8 – 10 – 13 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires