Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 09:35
 

Sous le métro Grand Paris
de Valérie Pécresse, la taxe ?

 

Vendredi 26 Février


 

par Marie-Pierre de la Gontrie
Porte-parole de la campagne

Des informations faisant état d’un projet de création d’une taxe supplémentaire en Ile-de-France pour financer le projet de métro automatique de Christian Blanc ont été rendues publiques hier.

 

Ni le Premier ministre, ni Christian Blanc, ni Valérie Pécresse ne démentent.

 

De deux choses l’une.

 

Soit le gouvernement étudie bien cette taxe et la dissimule pour des raisons électoralistes. En effet, cette taxe n’a été évoquée ni lors du débat parlementaire sur la création de la société du grand Paris, ni au cours de cette campagne par Valérie Pécresse.

 

Ce serait alors l’énième taxe créée par Nicolas Sarkozy, comme il en a pris l’habitude depuis trois ans, alors que le pays traverse une crise économique et sociale grave.

 

Une taxe injuste car applicable sans discernement aux particuliers et entreprises de tous les territoires franciliens, indistinctement,  y compris ceux non desservis par le métro de Christian Blanc.

 

Enfin, une taxe par anticipation, 15 à 20 ans avant la mise en place du grand huit, s’il se réalise. 

 

Soit ce projet de taxe n’existe pas, et le financement par l’Etat du métro automatique de Christian Blanc, projet pharaonique d’au moins 25 milliards d’euros est toujours aussi mystérieux.

 

Dans les deux cas, le gouvernement et la tête de liste UMP, qui se présente comme la candidate du Grand Paris, doivent la vérité aux électeurs. Les Franciliens doivent pouvoir se prononcer en connaissance de cause les 14 et 21 mars.  

 

Du côté de Jean-Paul Huchon, les choses sont claires. Au lieu de ce projet virtuel, inadapté et non financé, la tête de liste PS propose de poursuivre la révolution des transports entamée en 2006, en réalisant avec les départements et l’Etat les chantiers urgents pour les Franciliens : modernisation de tous les RER et des trains de banlieue, désaturation de la ligne 13, prolongement du RER E, création de 6 nouveaux tramways, de 3 lignes ferrées, prolongement de 4 lignes de métro, réalisation d’Arc express…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Régionales 2010
commenter cet article

commentaires