Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 15:44

LesEchos.fr - 16/09/2013

Une cinquantaine de députés PS ou de gauche ont plaidé à nouveau lundi pour une CSG progressive dans l'objectif de "rendre du pouvoir d'achat" aux classes populaires et moyennes "sans accroître le déficit".

Selon cette proposition, le taux de CSG, actuellement proportionnel au salaire, serait plus faible pour les bas salaires et plus élevé pour les hauts revenus.

Souhaitant déposer deux amendements en ce sens au projet de budget de la Sécurité sociale 2014, ces députés de plusieurs "sensibilités" socialistes ou de gauche ont affirmé que "cette mesure de justice fiscale permettrait de rendre, de manière substantielle, du pouvoir d'achat aux catégories populaires et moyennes sans accroître le déficit public". "Un couple marié, rémunéré au Smic, avec deux enfants à charge, verrait son pouvoir d'achat augmenter de près de 75 euros par mois", selon un exemple cité dans leur communiqué.

Ces membres de la Gauche Populaire, y compris le co-président des députés écologistes François de Rugy, de la Gauche Durable ou de l'aile gauche du PS (courants Un Monde d'Avance et Maintenant la Gauche), avaient appelé début juillet à un premier pas dès 2014 pour mener à bien une grande réforme fiscale au cours du quinquennat.

"Alors que s'ouvre, dans des conditions difficiles, le débat public sur les orientations budgétaires pour 2014 et que la préoccupation du pouvoir d'achat prend de l'ampleur dans nos territoires, il est temps de poursuivre cette initiative (...) nous soutenons l'élargissement du mécanisme de la décote de l'impôt sur le revenu, mais nous pensons qu'il est possible d'aller plus loin sur le terrain du pouvoir d'achat", écrivent les signataires, à commencer par Laurent Baumel, Pascal Cherki, Jérôme Guedj, Christian Paul.

François Hollande a justifié dimanche soir lors d'une interview à la télévision les choix fiscaux pour 2014, estimant notamment avoir "annulé l'augmentation de la CSG qui était annoncée" et avoir touché à la TVA dans une moindre mesure que ne l'avait prévu la majorité précédente.

Le régime général de la sécurité sociale est financé par les cotisations sociales sur les salaires et par la CSG (Contribution sociale généralisée).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HOURCADE patrick 17/09/2013 12:23

bonjour pouvez vous expliquer un peut mieux la CSG progressive qui donnera du pouvoir d'achat sur les bas salaires?.Et quel sera son taux concernant tout les salaires. Amitié socialiste Patrick.

MLG 95 17/09/2013 14:26



si laCGS baisse sur les bas salaires et augmente sur les hauts salaires, le salaires nets de ceux qui perçoivent des salaires peu élevès vont augmenter mécaniquement puisque leur niveau de
cotisation (prélevée directement) baissera.