Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:21

CESAR 2009 : 13 César pour 4 films bénéficiaires du Fonds de soutien cinéma de la Région Ile-de-France

La 35ème cérémonie des César a distingué 4 films soutenus par la Région par 13 César (chiffre record), qui soulignent autant les qualités artistiques que techniques des œuvres aidées. Depuis 2003, 54 César ont récompensé 19 films bénéficiaires du Fonds de soutien de la Région.

 

UN PROPHETE (9 César)

MEILLEUR FILM

UN PROPHÈTE produit par Pascal Caucheteux, Grégoire Sorlat et Marco Cherqui

réalisé par Jacques Audiard

MEILLEUR RÉALISATEUR

JACQUES AUDIARD  pour Un prophète

MEILLEUR ACTEUR

TAHAR RAHIM  dans Un prophète

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

NIELS ARESTRUP dans Un prophète

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN

TAHAR RAHIM  dans Un prophète

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

JACQUES AUDIARD, THOMAS BIDEGAIN, ABDEL RAOUF DAFRI, NICOLAS PEUFAILLIT  pour Un prophète

MEILLEUR MONTAGE

JULIETTE WELFLING pour Un prophète

MEILLEURE PHOTO

STÉPHANE FONTAINE  pour Un prophète

MEILLEURS DÉCORS

MICHEL BARTHÉLEMY  pour Un prophète

 

LA JOURNEE DE LA JUPE (1 César)

MEILLEURE ACTRICE

ISABELLE ADJANI  dans La journée de la jupe


L’ENFER D’ HENRI-GEORGES CLOUZOT (1 César)

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE 

L’ENFER D’ HENRI-GEORGES CLOUZOT réalisé par Serge Bromberg et Ruxandra Medrea

 

LE CONCERT (2 César)

MEILLEUR SON

PIERRE EXCOFFIER, BRUNO TARRIÈRE, SÉLIM AZZAZI pour Le Concert

 

MEILLEURE MUSIQUE ÉCRITE

POUR UN FILM

ARMAND AMAR pour Le Concert                                                 

 

SORTIE EN SALLE DE FILMS SOUTENUS :


Sortie le 3 mars 2010 :

L’ARBRE ET LA FORET de Olivier Ducastel et Jacques Martineau (long métrage de fiction)

avec Guy Marchand, Françoise Fabian, Sabrina Seyvecou, Yannick Renier, François Negret, Catherine Mouchet, Sandrine Dumas et Pierre-Loup Rajot

Résumé : Frederick fait pousser des arbres et, depuis près de soixante ans, cultive un secret. Autour de lui, seuls sa femme et son fils aîné savent la vérité sur son histoire. La mort de ce fils, avec qui il entretenait des rapports conflictuels, le conduit à révéler enfin à ses proches ce qu’il n’avait jamais pu dire. A l’âge de vingt ans, Frederick a été déporté par les Nazis et interné au camp de Schirmeck dans les Vosges pour homosexualité. Après guerre, il s’est marié, espérant enfouir à jamais cette histoire.

Commentaires : L’arbre et la Foret a été sélectionné au Festival de Berlin 2010, dans la section Panorama (hors compétition) et a reçu le Prix Jean Vigo 2009.

Olivier Ducastel et Jacques Martineau ont réalisé Jeanne et le garçon formidable en 1998 (sélectionné en compétition officielle au Festival de Berlin 1998), Drôle de Félix en 2000, Ma vraie vie à Rouen en 2002 (en compétition officielle aux Festivals Internationaux de Locarno et Toronto 2002), Coquillages et crustacés en 2004 (Label Europa Cinéma 2005).

Aide régionale : 320 000€ (aide à la production)

Sortie le 10 mars 2010 :

CHICAS de Yasmina Reza (long métrage de fiction)

avec André Dussolier, Emmanuelle Seigner, Carmen Maura, Valérie Dréville et Bouli Lanners.

Résumé : Pilar est espagnole et veuve. Elle a élevé ses trois filles en France. Amoureuse de Fernand, le gérant de son immeuble, elle organise chez elle un déjeuner de présentation. L’introduction du nouveau fiancé révèle la fragilité des relations familiales et suscite débordements et folies.

Commentaires : Yasmina Reza est connue pour ses pièces de théâtre et ses romans, qui lui ont valu de nombreuses récompenses. Auteur et actrice, elle a joué dans Jusqu’à la nuit en 1983, A demain en 1992 et Le pique-nique de Lulu Kreutz en 2000 de Didier Martiny. Elle a également signé l’adaptation pour la télévision de deux de ses pièces les plus connues Trois versions de la vie (2001) et Art (2003). Introducing Fernand est son 1er long métrage, adapté de sa pièce de théâtre Une pièce espagnole, créée en 2004.

Aide régionale : 432 000€ (aide à la production)

 

 LA RAFLE de Rose Bosch (long métrage de fiction)

avec Jean Réno, Mélanie Laurent, Gad Elmaleh, Raphaëlle Agogue, Hugo Leverdez et Olivier Cywie

Résumé : Joseph a onze ans. Et ce matin de juin, il doit aller à l'école, une étoile Jaune cousue sur sa poitrine... Il reçoit les encouragements d'un voisin brocanteur. Les railleries d'une boulangère. Entre bienveillance et mépris, Jo, ses copains juifs comme lui, leurs familles, apprennent la vie dans un Paris occupé, sur la Butte Montmartre, où ils ont trouvé refuge. Mais le 16 juillet 1942, à 4 heures du matin, leur vie bascule.

Commentaires : Anciennement grand reporter au point, Rose Bosch signe avec La Rafle son deuxième long métrage, après Animal réalisé en 2004.

  Aide régionale : 300 000€ (aide exceptionnelle au titre de la mémoire)


VALVERT de Valérie Mrejen (court métrage documentaire de 50’)

Résumé : Valvert est un hôpital psychiatrique de Marseille créé au milieu des années 70, dans un esprit d’ouverture et de libre circulation. Le film, à travers une observation du quotidien, dresse un portrait de l’endroit en mêlant entretiens avec des soignants et scènes de la vie les patients. Dans une ambiance résolument éloignée du modèle asilaire, cette circulation s’attache aux différents comportements de la folie ordinaire.

Commentaires : Vidéaste, plasticienne et romancière, Valérie Mréjen a suivi des études à l'Ecole d'art de Cergy-Pontoise. Elle réalise ses premières vidéos en 1997 et ses courts métrages (Pork and Milk (2004) Chamonix (2003), Portraits filmés (2002), La défaite du rouge-gorge (2001) sont des micro-contes de la vie de tous les jours et explorent l’humain à travers langage et parole, récit et discours. Bien que plus classique formellement, Valvert s’inscrit dans la continuité de l’œuvre de Valérie Mrejen où la folie des personnages transparait toujours sous une fausse normalité.

Aide régionale : 31 875 € (aide à la post-production)

Sortie le 31 mars 2010 :

LIGNES DE FRONT de Jean-Christophe Klotz (long métrage de fiction)

avec Jalil Lespert, Cyril Guei, Jean-François Stévenin, Eriq Ebouaney et Philippe Nahon

Résumé : Antoine Rives, jeune journaliste indépendant, est envoyé au Rwanda lors des massacres de 1994 pour y tourner un reportage. Une traversée de l’horreur au cours de laquelle Antoine va perdre ses illusions de jeune occidental et prendre conscience de la tragédie humaine.

Commentaires : Documentariste renommé, grand reporter au Rwanda en 1994, Lignes de Front est le 1er long métrage de Jean-Christophe Klotz. Son documentaire sur le Rwanda Kigali, des images contre un massacre, réalisé pour Arte, a été sélectionné au Festival de Cannes 2006, a reçu l’Etoile d’Or du documentaire 2006 et est sorti en salles, distribué par Sophie Dulac Distribution. Lignes de Front a été sélectionné en compétition officielle au Festival de Locarno 2009.

Aide régionale : 320 000€ (aide à la production)

 

FESTIVALS ET MANIFESTATIONS CINEMATOGRAPHIQUES SOUTENUS

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DES DROITS DE L’HOMME -  9ème édition (du 9 au 16 mars 2010)

Organisé par l’association ALLIANCE au cinéma Le Nouveau Latina à Paris.

Ce festival présente chaque année un panorama de documentaires cinématographiques et audiovisuels sur le thème des droits de l’Homme - entendus dans leur acception maximale - c'est-à-dire incluant aussi les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux. Les projections seront accompagnées de rencontres avec les réalisateurs et des intervenants  (responsables d’ONG, journalistes, universitaires). En 2009, le festival avait enregistré plus de 4000 entrées.

Aide régionale : 15 000 € (soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques franciliens)

FESTIVAL DES JUNIORS – 8ème édition (du 16 au 30 mars 2010)

Organisé par l’association «PLAN LARGE» au Cinéma Frédéric Dard des Mureaux et à l’Espace Maurice Béjart de Verneuil-sur-Seine.

Cette action d’éducation à l’image, dont le point culminant est le Festival, commence par l’organisation d’un concours de critiques qui  concerne 3 000 enfants et adolescents des établissements scolaires du département des Yvelines. Ce concours permet de distinguer les 12 jeunes qui constitueront le jury du Festival et qui seront invités au Festival de Cannes en mai 2010. Durant la semaine du Festival, 38 films (courts  métrages et longs  métrages) seront projetés aux enfants pour permettre des échanges et des confrontations d’idées.

Aide régionale : 15 000 € (soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques franciliens)

Festival CINEMA DU REEL – 32ème édition (du 18 au 30 mars 2010)

Organisé par l’association «LES AMIS DU CINEMA DU REEL» au Centre Pompidou à Paris et dans 8 cinémas en Ile-de-France.

Fort de son succès de fréquentation (+33 %) en 2009, le festival du Cinéma du Réel pour sa trente-deuxième édition, propose au public francilien un panorama très complet de la création cinématographique documentaire. Depuis plusieurs exercices, le « Réél » se déploie en Ile-de-France dans huit salles de cinéma partenaires du festival réparties dans six départements. Au programme cette année : une compétition internationale et une sélection française de documentaires - tous inédits – ainsi qu’une nouvelle section compétitive dédié aux premiers films. Un regard sera porté sur la création à deux et une programmation thématique explorera les rapports fructueux entre musique et documentaire.

Aide régionale : 14 000 € (soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques franciliens)

FESTIVAL « Terra di Cinema » – 10ème édition (du 19 mars au 6 avril 2010)

Organisé par l’association Tremblaysienne pour le Cinéma au cinéma Jacques Tati de Tremblay-en-France, ainsi qu’au Select d’Antony, au Ciné 104 de Pantin, et au Nouveau Latina à Paris.

Pour sa dixième édition le festival présente une sélection de 50 films (dont 10 inédits) représentatifs de la production cinématographique contemporaine italienne (fictions, documentaires, courts-métrages, films d’animation…). L’invité d’honneur cette année sera le réalisateur Ermano Olmi. Le festival accorde une place prépondérante à la rencontre et aux échanges entre les artistes (réalisateurs, auteurs, techniciens) et les différents publics. Une programmation spécifique est destinée aux scolaires et le festival met aussi l’accent sur l’éducation à l’image avec une journée autour de la version originale et du multi-linguisme (atelier de sous-titrage).

Aide régionale : 10 000 € (soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques franciliens)

 

SELECTIONS ET DISTINCTIONS EN FESTIVAL D’OEUVRES SOUTENUES

FESTIVAL CINEMA DU REEL 18 au 30 mars 2010

Depuis sa création il y a 31 ans, Cinéma du Réel s’est imposé comme le festival de référence du cinéma documentaire en France. A l’écoute de la diversité des écritures, des formes et des idées, il rassemble aujourd’hui un public large, fidèle, attentif et curieux.

Section Panorama Français :

MOURIR ? PLUTOT CREVER ! (ex SINE LE FILM) de Stéphane Mercurio

Résumé du film : À 80 ans, Siné, continue le combat. Il n’a jamais faibli, ses rages sont celles de ses 20 ans. Il s’est toujours engagé, s’est parfois trompé, l’a toujours reconnu et revendique l’erreur. Au fur et à mesure des années, le provocateur collectionne les procès. Son trait lui ressemble, au vitriol. Athée, anti-nantis, anti-flics, anti-armées, anti-corridas, ami des chats, fou de jazz et de salsa. Le dessinateur s’est engagé auprès des algériens pendant la guerre d’Algérie, a fait de Malcolm X le parrain de sa fille, s’est lié d’amitié avec Prévert, Jean Genet ou Léonor Fini pour laquelle il invente ses fameux chats.

Commentaires : Stéphane Mercurio propose à travers ce portrait le parcours d'un homme qui n'est pas sans contradictions. SINE LE FILM est en effet un projet documentaire sur le célèbre dessinateur. La réalisatrice débute sa carrière en 1992, en signant le court métrage documentaire Scènes de ménage avec Clémentine, diffusé sur Arte puis réalise plusieurs documentaires à caractère social, comme Vivre sans toit (1994) ou Hélène aux urgences (2003). En 2008, elle signe son premier documentaire pour le cinéma, intitulé A coté (film soutenu en 2005 par la Région dans le cadre de son Fonds de soutien).

Aide régionale : 55 000  € (aide à la post-production)

DIFFUSION D’ŒUVRES AUDIOVISUELLES SOUTENUES :

 

Sur France 2, le mercredi 3 mars à 20h35 (épisode 1) et le mercredi 10 à 20h35 (épisode 2)

 

AH C’ETAIT CA LA VIE !  de Franck Apprédéris

Mini-série en deux épisodes de 90 min, produite par Flach Films avec Déborah François,  Raphaël Personnaz, Julie Judd, Arnaud Apprederis

Résumé : François Reuilly-Nonancourt, fils d’une grande famille française, Eduardo, d’origine espagnole, et Jean, dont les parents ont miraculeusement survécu à la Shoah, ont 22 ans et la vie devant eux en 1953. L’histoire de leur amitié, leurs amours, leurs engagements politiques vont nous faire traverser les années de 1953 à 1956.

Commentaires : Franck Apprédéris a d’abord été scénariste pour le cinéma et la télévision avant de passer à la réalisation en 1990 de téléfilms et de séries : Commissaire Moulin, Maigret, Commissaire Valence, Fabien Cosma et en particulier Passeur d’enfant avec Pierre Arditi dont il a réalisé dix épisodes. Ecrivain plusieurs fois récompensé, membre de l’Académie Goncourt, Jorge Semprun est également scénariste et dialoguiste depuis les années soixante. Il a collaboré notamment avec Costa Gavras (Z, L’aveu, Section spéciale), Alain Resnais (La guerre est finie, film dans lequel il joue) et Pierre Shoendoerffer (Objectif 500 millions). Ah c’était ça la vie est son premier scénario pour la télévision en France.

Aide régionale : 200 000  € (aide à la production)

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Culture(s)
commenter cet article

commentaires