Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 13:53

marie-noelle lienemann 1Le gouvernement a annoncé une mesure pour les ménages modestes visant à faire sortir 650 000 contribuables de l’impôt sur le revenu. Beaucoup d’annonces, peu d’éléments précis : qui est concerné par cette mesure ?

Rappelons d’abord que l’année dernière, avec la poursuite du gel du barème de l’impôt sur le revenu décidée par Nicolas Sarkozy en 2011, 840 000 contribuables étaient ainsi rentrés dans les barèmes de cet impôtimpot. Est-ce que ce sont ces contribuables qui vont ainsi sortir de l’obligation de payer l’impôt cette année ? C’est peu probable, or bon nombre d’entre eux se croient concernés par cette annonce. Quelle sera leur réaction s’ils apprennent qu’en réalité elle ne concerne que ceux qui auraient du rentrer cette année dans les barèmes de l’impôt sur le revenu du fait du maintien du gel en 2014 ?

De fait, cette annonce risque bien d’être illisible pour ceux de nos concitoyens qui en bénéficieront et qui risquent même d’ignorer qu’ils ont été ainsi épargnés. Cette situation risque de donner une nouvelle fois un fort sentiment de cafouillage et je reste pour ma part fortement convaincue de l’urgence d’une réforme fiscale d’ampleur telle qu’annoncée pendant la campagne présidentielle. Elle seule pourra remettre de la lisibilité et de la justice dans notre système fiscale. Elle seule sera de nature à redonner confiance dans l’impôt.

Marie-Noëlle Lienemann

Partager cet article

Repost 0

commentaires