Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 08:26

RallyeSRU.jpgEn tant que militants socialistes consciencieux et conséquents, nous ne pouvons que rejoindre et soutenir l'initiative de Dominique Lesparre, Maire et Conseiller général (PCF) de Bezons...

Il y a deux ans, Nicolas SARKOZY faisait du logement une de ses « priorités ». Votée en octobre 2009, la loi Boutin a entériné la vraie volonté du gouvernement : casser l'offre de logement social, privatiser le parc locatif et précariser davantage les foyers aux revenus modestes.

 

Dans le même temps, la Préfecture du Val d'Oise ignore sciemment les 25 communes de plus 1 500 habitants du département (sur 62) qui ne respectent pas la loi SRU, leur imposant un minimum de 20% de logements sociaux sur leur territoire. Il manque pourtant aujourd'hui plus de 6 000  logements dans le Département.

Pire, dans un accès de cynisme, elle exerce à travers l’application de la loi DALO une pression grandissante sur des communes comme Bezons ou Argenteuil - qui elles respectent la loi SRU -afin qu'elles accueillent des familles qui n'ont pas trouvé de logement ailleurs.

 

Afin de dénoncer cette hypocrisie et exiger la construction de logements pour tous et partout, les maires d'Argenteuil et de Bezons accompagnés d'élus et d'associations du département, organisent un :

 

 

RALLYE POUR LA SOLIDARITE URBAINE

9 octobre à partir de9h00 après le point presse

 

RDV : mairie de Bezons

Rue de la mairie

 

 

Ils se rendront dans 3 communes du département qui comptent moins de 5% de logements sociaux et rencontreront la population pour dialoguer et lutter contre la loi BOUTIN et le désengagement coupable de l'État.

Partager cet article

Repost 0

commentaires