Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 12:31

Le Point.fr - Publié le 06/04/2013 à 13:15- Modifié le 06/04/2013 à 15:38

Harlem Désir n'est pas le seul à réclamer une consultation sur divers sujets de la vie publique, comme le cumul des mandats. 

Le courant Maintenant la gauche, qui réunit l'aile gauche du PS, se réjouit samedi du ralliement du premier secrétaire, Harlem Désir, à l'idée d'un référendum sur la moralisation de la vie publique, après le scandale de l'affaire Cahuzac. "Nous nous réjouissons du soutien d'Harlem Désir à cette initiative que nous-mêmes défendions", a déclaré Marie-Noëlle Lienemann, l'une des animatrices du mouvement avec Emmanuel Maurel, Jérôme Guedj, Paul Quilès. "Il faudra un contenu très offensif, dont le mandat unique et l'interdiction de tout conflit d'intérêts", a plaidé la sénatrice. "Il faut également que l'ensemble des forces du PS et les écologistes soient associés au travail global de moralisation", a-t-elle ajouté. Vendredi soir, devant de nouveaux militants socialistes à Limoges, Harlem Désir avait appelé de ses voeux un référendum sur des sujets tels que le "non-cumul des mandats", le "contrôle du patrimoine des élus" ou encore l'incompatibilité entre des tâches de lobbying et la fonction d'élu.

Tribune de dix députés PS dans Le Monde

La prise de position de Désir coïncide avec la publication d'une tribune de dix députés PS dans Le Monde daté de samedi dans laquelle ils plaident pour un référendum à choix multiples comprenant notamment le vote pour les étrangers ou le non-cumul des mandats. "Si ces réformes rencontraient trop d'obstacles, le président de la République pourrait mobiliser le peuple, pour concrétiser plusieurs attentes fortes et demander par référendum les avancées que la droite refuserait au Parlement", écrivent notamment le n°2 du PS Guillaume Bachelay, Jean-Christophe Cambadélis, Olivier Faure ou encore la députée parisienne Seybah Dagoma en évoquant les quatre projets de loi constitutionnelle récemment présentés.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MAINTENANT LA GAUCHE

Lienemann Maurel GuedjPour un  référendum sur la moralisation de la vie politique, repris par Harlem Désir. Soutien de l’aile gauche du PS

Emmanuel Maurel, Jérôme Guedj, Paul Quilès, Marie-Noëlle Lienemann,  responsables nationaux du courant  “Maintenant la Gauche”, devant la gravité de la situation,  ont,  dès hier, appelé à l’organisation d’un référendum sur la moralisation de la vie publique et a des changements institutionnels importants. Ils apportent leur soutien à la déclaration du premier secrétaire du PS Harlem Désir.

Ils soulignent que le  passage par voie référendaire  exige des dispositions très fortes pour modifier, réellement  en profondeur les pratiques politiques et la vie démocratique comme

-       Le mandat parlementaire unique

-       L’interdiction et la sanction des conflits d’intérêt

-       La garantie absolue de l’indépendance de la justice

-       La lutte implacable contre la fraude et l’évasion fiscale

S’agissant d’un enjeu démocratique majeur, c’est l’ensemble  des forces républicaines qui doit prendre part à l’élaboration des changements nécessaires et soumis au vote des français.

Ils demandent que le Parti socialiste rencontre rapidement toutes les  forces de gauche et écologistes pour faire des propositions communes ambitieuses

Au-delà, ils insistent sur  l’urgence d’un changement de cap économique et social et de stratégie européenne: L’austérité généralisée pour tous doit laisser la place à un véritable  tournant de la relance. L’ampleur de la crise impose des réponses immédiates concrètes sur le champ économique et social ainsi qu’une nouvelle donne démocratique et institutionnelle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans République
commenter cet article

commentaires