Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 13:59

La Gazette du Val-d'Oise - 04/02/2014 à 17:34

La décision a été prise au niveau national, pour le plus grand bonheur de Jérôme Haine, premier secrétaire de la section mérysienne et de ses membres.

Jerome-Haine-Ps-Mery-630x0.JPGC’était voulu par la section PS de Méry, c’est désormais officiel : le PS soutiendra la liste de Guillaume Vuilletet (EELV). «C’est un accord validé au niveau national. Nous sommes ravis car nous voulions vraiment travailler avec Guillaume. C’est un choix du cœur.» Déjà ensemble pour les législatives, le premier secrétaire de la section mérysienne voit «une cohérence.» Cinq membres PS seront sur la liste, tous en position éligible.

Et une union de la gauche, avec Norbert-Olivier Tembo (MRC) est-elle encore envisagée ? «Au vu du contexte national et l’incertitude quant à la présence du FN, nous devons être responsables pour garder Méry à gauche. Norbert-Olivier Tembo à sa place sur notre liste.»

Contacté, ce dernier n’est pas de cet avis : «Cela ne change rien à ma candidature. Le PS a fait le choix d’un Vert et d’un Front de gauche – ce qui est paradoxal car Jean-Luc Mélenchon (FdG) est loin d’être en accord avec le PS – plutôt que d’un homme de terrain et alors que la ville a toujours été MRC [uniquement depuis 2002, avant elle était PS - note du blog]. Je continue ma route et je reste confiant avec une équipe motivée. Je n’ai pas peur, j’ai un métier, je ne suis pas un cumulard comme les autres. Ils préfèrent associer les étiquettes plutôt que des hommes.»

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires