Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 15:35

La grogne enflait depuis des mois, mais en « off ». Cette fois, dans Marianne en vente, ce samedi, en kiosque et, dès ce vendredi après-midi, en format numérique, 26 élus sortent du bois. Ils sont maires, élus régionaux, députés ou sénateurs – de toutes tendances confondues — et disent tout haut ce que les Français pensent en masse : on ne comprend plus rien à la politique de Hollande.

974853-1155290.jpg"Il y avait une idée forte dans la campagne de Hollande : dans une période de crise violente, on ne peut se contenter de réponses fades et convenues. Pour réenchanter le « rêve français », pour faire mentir les déclinistes et les résignés, il fallait récupérer de la souveraineté : face aux marchés, face à la finance folle. La politique de la France ne se fait pas à la corbeille, elle ne se fait pas plus à la Cour des comptes. Où va-t-on ? Là où les Français ont décidé d’aller le 6 mai 2012, pas là où les autres (la commission, la droite, les relais de l’idéologie dominante) voudraient qu’on aille.

Or le débat verse aujourd’hui dans la joute entre experts comptables : j’augmente la TVA moins que toi donc c’est mieux que si c’était pire ! Si, dans un pays de lettres, on ne nourrit les Français que de chiffres, si la seule alternative à la rigueur de droite, c’est la rigueur de gauche, alors nos concitoyens désespéreront de la gauche mais aussi de la politique. Il est temps de passer des paroles aux actes : dans le discours du Bourget, le candidat socialiste voulait redresser le pays dans la justice sociale, mais il choisissait aussi clairement son camp, le monde du travail, et son adversaire, le monde de la finance. Revenons à cette feuille de route !"
 
* Emmanuel Maurel est vice-président du conseil régional d’Ile-de-France

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans à Gauche...
commenter cet article

commentaires