Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 09:28

Maintenant La Gauche et Un Monde d’Avance ont décidé de voter contre le texte “Réussir le Pacte de responsabilité” soumis au vote par la direction du Parti Socialiste lors du Bureau National du mardi 25 février 2014.

seminaire-reussir-le-pacte-de-responsabilite-pour-la-france.jpgLors du séminaire du 10 février dernier, nos courants et sensibilités avaient déjà cosigné la tribune «Il n’y a pas qu’une seule politique possible». Nous y présentions très clairement les inquiétudes et les désaccords qu’ont pu susciter l’annonce du Pacte de responsabilité.

Tout comme l’avait fait François Hollande lors de son discours du Bourget, nous portons l’exigence d’une réorientation de la construction européenne, en dénonçant le caractère néfaste des politiques d’austérité. D’autre part, pour sortir le pays du chômage de masse, une feuille de route qui n’oppose pas la production à la redistribution, l’offre à la demande, l’efficacité économique à la justice sociale est plus que jamais nécessaire. Or, la focalisation exclusive sur l’offre et la baisse du coût du travail ne peuvent continuer à être les seules solutions prônées. Nous pensons qu’il faut d’abord agir sur nos capacités productives et sur nos infrastructures, sur l’investissement dans l’éducation, la formation, la recherche et la transition énergétique.

Toutes ces propositions sont restées à ce jour insuffisamment prises en compte par la direction du Parti Socialiste. Au lieu d’ouvrir une concertation indispensable entre nos différentes sensibilités, elle a préféré soumettre à notre vote un texte rédigé sans discussion ni débat. Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de ne pas voter pour ce texte.

Pour lire la tribune “Il n’y a pas qu’une seule politique possible” : cliquez ici

POUR REJOINDRE ET SIGNER L'APPEL CLIQUEZ ICI

5 debats divisent PS

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires