Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 16:52

PS_Noel.jpgL'année 2014 a été éprouvante pour toute la gauche et tout particulièrement pour les militants du Parti Socialiste qui ont subi deux lourdes défaites électorales tout en constatant l'aggravation du caractère libéral de la politique économique conduite par leur gouvernement, qui avait mené à ces échecs.
Tout le monde a pu constater que sans rassemblement de la gauche, celle-ci ne pourra pas rebondir, car il n'y a pas d'alternative possible en jouant une partie de la gauche contre l'autre. Mais ce rassemblement nécessaire, vital, urgent ne pourra se faire qu'à la condition que l'exécutif et le Parti Socialiste retrouvent le chemin des engagements de la campagne présidentielle et du projet socialiste adopté au printemps 2011.
Oui une alternative à gauche, ici & maintenant, est possible à condition que le redressement du pays s'effectue dans la justice et qu'on ne mène pas une politique qui non seulement divise la gauche et désespère l'électorat socialiste mais ne donne pas de résultats positifs.
Nous souhaitons tous que l'année 2015 soit celle de la prise de conscience et du sursaut. De nombreux rendez-vous attendent les militants : en mars prochain pour les élections départementales ; en juin pour un congrès du PS qui a trop tardé à venir ; en décembre pour les élections régionales. Lors de ces rendez-vous, devront être définis des choix cruciaux qui conditionneront ou non notre capacité à réussir à gauche le quinquennat : il n'est pas encore trop tard pour réorienter notre politique et restaurer la confiance avec le "Peuple de gauche".
Nous espérons que vous avez fait le plein de courage, d'amitiés et chaleur humaine pour les fêtes de fin d'année 2014 : nous en aurons tous besoin, militants socialistes et de gauche, pour affronter avec détermination toute l'année 2015.

Partager cet article

Repost 0

commentaires