Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:58

logo_europe_1.jpglogos_GA_12-12-2012-copie-1.jpgEurope 1 - Par Fabienne Cosnay et Camille Langlade - publié le 13 décembre 2012 à 09h54

L'objectif est de préparer une alternative, en vue de la deuxième partie du quinquennat Hollande.

L'INFO. La scène est devenue très rare depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. Un peu plus de 200 socialistes, écologistes et membres du Front de gauche se sont réunis mercredi soir, à Paris, lors d'un colloque unitaire du Club "Gauche Avenir".

Emmanuel-Maurel JDDLes meneurs. Se sont notamment succédé à la tribune la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann, la co-présidente du Parti de gauche Martine Billard, le secrétaire national du Parti Communiste Français, Pierre Laurent, des représentants de l'aile gauche du PS, comme Emmanuel Maurel et plusieurs élus écologistes.

Un coup de pression à Hollande. Le tournant social-libéral engagé par François Hollande est très mal passé au sein de l'aile gauche du PS, des écolos et du Front de gauche. "Il y a eu un choc de compétitivité, dont acte, tous ceux qui sont là pensent qu'il faut un choc de confiance à destination du peuple de gauche avec des marqueurs sur le pouvoir d'achat, les services publics, la redistribution". "La période exige de changer de braquet", résume le député PS Jérôme Guedj.

pierre laurentL'objectif, préparer une alternative. Il s'agit de "rassembler une majorité à gauche" pour "préparer une alternative". Manière pour l'aile gauche de renouer le dialogue pour peser plus lourd dans le gouvernement, notamment en vue de la deuxième partie du quinquennat. Une démarche rendue nécessaire par la "crainte" d'un rapprochement du PS et des centristes, selon la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann.

La phrase à retenir. "Sans être un contre-gouvernement, on veut créer un rassemblement permanent des forces de gauche reposant sur la stratégie du Front populaire", explique Marie-Noëlle Lienemann. "Si, demain, la situation sociale se tend, François Hollande n'aura d'autre choix que de se tourner vers sa gauche".

Montebourg_Florange-copie-1.jpgMontebourg les conforte. Dans le dernier classement Ifop des personnalités politiques pour Paris Match, Arnaud Montebourg voit sa cote de popularité progresser de 9 points. Le ministre du Redressement productif revigore ainsi la gauche de la gauche sur les attentes des Français.

Un colloque, et après ? Les propositions avancées lors de ce colloque, seront rendues publiques la semaine prochaine et seront transmises à François Hollande et au gouvernement Ayrault.

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans à Gauche...
commenter cet article

commentaires