Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 16:27

photo_groupe_Bierville_2014.jpgLe courant «Maintenant la gauche», à la gauche du , a appelé dimanche à la tenue d’un Congrès de «clarification», Emmanuel Maurel, un de ses animateurs, affirmant qu’il ne laisserait «pas le à ceux qui ne le sont plus».

«Le prochain congrès du PS sera celui de la clarification et nous le savons, il n’y a pas de majorité dans le parti pour porter le pacte de responsabilité», a déclaré M.Maurel lors de la clôture de l’université de rentrée de son courant à Boissy-la-Rivière (Essonne) selon une copie de son discours transmise à l’AFP.

Si tous des dégoûtés s’en vont, ils ne restera plus que les dégoûtants

 «Nous ne laisserons pas le Parti à ceux qui ne le sont plus», a ajouté l’eurodéputé, selon lequel «si tous les dégoûtés s’en vont, il ne restera plus que les dégoûtants».

Jérôme Guedj, président du conseil général de l’Essonne, a estimé que «c’est par notre travail constant que nous sommes ceux qui peuvent créer les conditions du rassemblement de la gauche».

Pour Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris, «nous devons nous porter une alternative pour la France et pour la gauche. Il ne faut pas attendre 2017, sinon le seul sursaut viendra de l’extrême droite».

Selon elle, «l’alternative à gauche Ici et maintenant prend appui sur le projet de 2012».

Le courant a soumis à ses militants un projet de Manifeste intitulé «Ici et maintenant» qui propose notamment de «réguler la finance» via une «seconde loi bancaire» plus audacieuse dans la «séparation entre banque de dépôt et d’investissement».

Le texte appelle également à un «tournant de la relance» autour de trois axes: la relance de la consommation populaire, «la relance par des investissements publics et des grands projets mobilisateurs, une réforme fiscale fondatrice».

LeParisien.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires