Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 18:42

Arthur Nazaret - Le Journal du Dimanche - mercredi 9 avril 2014

Alors que mercredi dans la journée, Harlem Désir s’est vu propulsé secrétaire d’Etat aux Affaires européennes pour mieux libérer son poste à la tête du PS, la manoeuvre ne passe pas du tout à la gauche du parti. L'exécutif a laissé à Harlem Désir le soin d'officialiser le passage de témoin avec Jean-Christophe Cambadélis. Marie-Noëlle Lienemann dénonce un "coup d’Etat permanent".

Jean-Christophe-Cambadelis-Harlem-Desir.jpgLe petit rayon de soleil n’adoucit pas Marie-Noëlle Lienemann. Devant le siège du PS, alors qu’un big bang se prépare en ce doux mercredi d'avril - (Cambadélis doit remplacer Harlem Désir "promu" secrétaire d’Etat) - la sénatrice de l’aile gauche est en colère. Et la voilà qui, paraphrasant Mitterrand, dénonce "un coup d’Etat permanent". Avant de s’en prendre "aux combines d’appareil".

MNL_BFMTV_09-04-2014.jpgArrive tout sourire Carlos Da Silva, un proche de Manuel Valls. Passant devant Lienemann, il balance goguenard et assez fort pour que la presse puisse l’entendre : "Elle est encore au PS ?" Réponse de la sénatrice : "Pour plus longtemps que toi mon pauvre ami. Moi, je n’ai jamais perdu mes élections."

"Une seule personne décide de tout"

Bref, avant le Bureau national du PS, l’ambiance est aux petits meurtres entre camarades. Le chassé-croisé, sans consultation des militants, n’est pas du goût de tous. "J’aime être sûr que ce qui se passe au PS soit décidé au PS", s’étrangle Guillaume Balas, le chef du courant de Benoît Hamon, nommé ministre de l'Education nationale. Alors qu’on donne Vincent Peillon potentiellement tête de liste en Ile-de-France pour les européennes, Guillaume Balas qui figure en n°3 sur la liste, enrage : "Personne ne m’a appelé. Je suis dans un parti politique, pas dans une officine de communication." Camarade de courant, Pouria Amirshahi enfonce le clou : "Je ne veux pas d’un arrangement sur un coin de table." Ce qu’un de leur proche résume : "C’est une seule personne qui est en train de décider de tout", se lamente-t-il en pensant à François Hollande. "Il faut que les militants puissent se prononcer", demande Jérôme Guedj, l’un des leaders de l’aile gauche, rejoint en cela par Marie-Noëlle Lienemann qui veut ce vote avant l'été. 

Harlem Désir parti, que va-t-il se passer ? "Il faut appliquer les statuts", tente un membre du Bureau national. Mais dans ce cas, que disent-ils ? "Là, je ne sais pas mais il faut les appliquer. C’est une bonne réponse, non ?", sourit-il avant de tourner les talons. "Il faut un vote au Bureau national puis un vote au Conseil national pour installer un premier secrétaire par intérim", croit savoir une autre. L'exécutif qui a mené l'opération de bout en bout a eu la délicatesse de laisser à Harlem Désir le soin d'officialiser le passage de témoin avec Jean-Christophe Cambadélis. Au delà des questions de procédures et de légalité - qui ont tout de même leur importance - le PS vient de s’offrir une petite crise de nerfs, avec une aile gauche plus remuante que jamais. 

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans carton rouge
commenter cet article

commentaires