Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 09:30
 

 

Le Grand Paris de Nicolas Sarkozy :
le fait du prince

 

Vendredi 26 Février


 

Dans un entretien à la revue « Architecture aujourd’hui » consacré au Grand Paris, Nicolas Sarkozy fait fi des besoins des Franciliens, du rôle des collectivités locales et de leurs projets.

 

Le Grand Paris devait être une ambition commune pour la métropole. En mettant de côté toute démarche partenariale avec les collectivités locales, ce projet se résume de plus en plus au fait du prince.

 

Le Grand Paris devait être une réponse immédiate aux besoins de solidarité et de coordination de nos territoires, comme y travaille déjà Paris Métropole. Ce projet se limite désormais à une reprise en main autoritaire par des instances non élues (Société du Grand Paris et Atelier International du Grand Paris) des outils d’aménagement de l’Ile-de-France.

 

Dans cet entretien, Nicolas Sarkozy ne répond pas non plus à la question essentielle du financement du projet de métro automatique de Christian Blanc, alors même que les services du gouvernement étudieraient les modalités d’une taxe supplémentaire et injuste pour les Franciliens.

 

L’Ile-de-France a au contraire besoin d’un Etat qui participe loyalement aux grands projets d’amélioration des transports, qui s’engage dans la réduction des inégalités territoriales et qui respecte sa parole envers les collectivités locales.

 

Plutôt qu’un « Grand Paris imposé d’en haut, nous défendons un « Grand Paris par la preuve » qui réponde rapidement et réellement aux besoins des Franciliens. Ce Grand Paris solidaire, nous le mettrons en œuvre par le plan de mobilisation pour les transports. Ce grand Paris partenarial, nous le construirons par un pacte avec les maires bâtisseurs. Ce Grand Paris durable, nous le bâtirons par toutes nos propositions pour la transformation écologique des territoires.

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Régionales 2010
commenter cet article

commentaires