Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 10:05

L’État doit sauver Florange et ses ouvriers – La sidérurgie française et européenne ne doit pas disparaître

acieries.jpgLe ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a assuré jeudi à Florange les salariés de l’aciérie ArcelorMittal, que l’Etat ferait tout ce qui est en son pouvoir pour trouver un repreneur aux deux hauts-fourneaux du site, dont l’arrêt définitif pourrait être annoncé lundi 1er octobre par la direction.

Nous saluons l’engagement du gouvernement. Nous considérons inacceptable la mort annoncée de la sidérurgie française et européenne ; nous dénonçons le comportement rapace d’ArcelorMittal et de son PDG Lakshmi Mittal, qui a manipulé pendant des années les salariés de la sidérurgie.

Montebourg-Florange.jpgMalheureusement la reprise partielle du site semble peu probable ; mais nous ne pouvons accepter la fermeture du site de Florange : la nationalisation temporaire de cette aciérie peut répondre à l’urgence du maintien de l’activité et préparer la restructuration de la filière acier en France. Nous demandons au gouvernement de prendre immédiatement les dispositions permettant cette reprise par la puissance publique au cas où d’autres repreneurs ne se manifesteraient pas et ne garantiraient pas le maintien de l’activité de Florange dans la durée.

Au-delà du seul cas de Florange, nous proposons au gouvernement de lancer la contre-offensive industrielle et de se donner les moyens concrets du redressement productif.

La motion 3 « Maintenant la Gauche » développe de nombreuses propositions qui peuvent aider le gouvernement à réussir le changement attendu par les Français.

La future Banque Publique d’Investissement doit être solidement dotée et ne saurait se limiter à réunir des structures déjà existante. Elle devrait privilégier, en lien avec les Régions, les aides aux entreprises sous forme de capital, plutôt que sous forme de simples prêts, en particulier dans les entreprises qui pourraient être rachetées ou partir à l’étranger. La réintroduction de capital public, voire même des nationalisations, fussent-elles temporaires, peuvent constituer des protections majeures dans des secteurs stratégiques ou vulnérables aux prédateurs.

Les lois prévues contre les licenciements économiques abusifs, sur l’obligation de reprise lorsqu’un repreneur crédible se présente et que le propriétaire de l’entreprise veut la fermer sont urgentes et essentielles comme le droit de préférence accordé aux salariés qui sont prêts à reprendre l’entreprise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires