Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 11:19

L'Echo Régional - mercredi 5 février 2014 - Fabrice Cahen

Militant socialiste depuis trente-cinq ans, il est le candidat du PS. Fort de son expérience en Bretagne, le candidat socialiste se lance dans sa première campagne.

ph.Rolland-PS-gratien-630x0.JPGPhilippe Rolland, 55 ans, n’engage pas sa première campagne électorale. Militant socialiste depuis trente-cinq ans, il a déjà œuvré sur le terrain, dans le Finistère nord, où il a contribué à faire élire Marie Jacq, la première femme députée socialiste après le congrès d’Épinay en 1971. La parlementaire avait alors comme attachée, Marilyse Lebranchu, actuelle ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, avec qui le candidat socialiste de Saint-Gratien a milité et se souvient avoir «partagé une campagne d’affichage en Bretagne». Arrivé en région parisienne pour des raisons professionnelles, Philippe Rolland a d’abord «séjourné» à Enghien-les-Bains avant de s’installer à Saint-Gratien, en février dernier. Il s’est déjà fait remarquer en conduisant l’action d’invalidation de la campagne des législatives de François Scellier, soulignant le fait que la ville d’Enghien «rémunérait des assesseurs UMP».

«Pour la première fois, je suis candidat désigné pour conduire une campagne», se félicite le socialiste qui n’en est qu’à la constitution de sa liste, en se lançant à la rencontre d’habitants susceptibles de le rejoindre. «Je ressens un bon accueil de la population et il y aura de belles surprises, y compris dans le comité de soutien», confie-t-il. Il appuie aussi ses espérances de victoires «sur un rassemblement de l’ensemble des forces de la gauche. Je vais faire une campagne participative, à laquelle les habitants pourront échanger», revendique-t-il, bien conscient des Municipales qui l’attendent face à la maire UMP sortante Jacqueline Eustache-Brinio, à qui il reproche une gestion «de main de fer».

Il amorce sa campagne en appuyant sur le «manque de concertation de l’actuelle municipalité», en pointant les sujets qui ont déjà fait débat, comme : l’application de la réforme des rythmes scolaires, les logements sociaux, les emplois d’avenir et les diverses affaires qui ont conduit la ville devant la justice.

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires