Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 09:24

Francetvinfo - publié le 05/03/2013 | 17:04

Jérôme Guedj, député de l'Essonne, Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, et Emmanuel Maurel, chef de file de l'aile gauche du PS, étaient dans le cortège parisien des opposants à l'accord sur l'emploi, mardi 5 mars, tandis que des milliers de salariés manifestaient partout en France.

Pour Jérôme Guedj, "il faut s'assurer de la manière dont l’accord est encadré." Le député PS pose la question de la pertinence de cette flexibilité qui pour lui serait "une sorte de chantage à l'emploi qui est toujours victorieux dans une entreprise".

Selon Jean-Luc Mélenchon, "c'est le moment d'opposer une résistance absolue à cet accord qui va rendre la vie des gens plus dure et anxiogène dans les entreprises". Emmanuel Maurel, quant à lui, pense que "l'accord est déséquilibré en défaveur des salariés" et que "la simplification des procédures de licenciement paraît quelque chose de grave au moment où les Français les plus modestes sont touchés de plein fouet par la crise".

Francetv info / France 2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

wouince 06/03/2013 11:14

Pierre Laurent n'y était pas .... un oubli probablement ....

MLG 95 06/03/2013 11:24



Pierre Laurent y était... Nous avons eu l'occasion d'une sympathique discussion avec lui sur le Pont au Change, lui rejoignant le point fixe du Front de Gauche à Odéon, nous rejoignant avec
Emmanuel Maurel le carré de tête Place du Châtelet pour saluer Bernard Thibault et Jean-Claude Mailly.


Je suppose de France Télévision voulait mettre en avant dans cet article les prises de position de socialistes et anciens socialistes.


Amicalement,
Frédéric FARAVEL