Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 08:12

La commission des résolutions vient d’aboutir à un compromis politique dont nous avons été partie prenante.

923246 10200866643682452 1406494041 nL’aspiration majoritaire des militants à une réorientation de l’Europe qui s’est exprimée dans nos amendements a été entendue.

La commission a adjoint au texte final une résolution contenant “14 priorités socialistes pour réorienter l’Europe” à l’adresse de nos partenaires du Parti Socialiste Européen.

Parmi ces priorités adoptées par la Commission des résolutions figurent les messages politiques essentiels que nous avons portés avec les amendements de Maintenant la Gauche :

- “augmenter le budget européen par sa renégociation, en exigeant du Conseil Européen un cadre financier pluriannuel plus ambitieux permettant d’accroître les ressources en faveur de la croissance et de l’investissement” ;

MLG-95 2012-2013- ”réviser le pacte de stabilité pour donner la priorité au soutien à la croissance dans chaque pays. L’Europe a besoin de croissance, pas d’austérité. Nous demandons un calendrier étendu, crédible et réaliste de réduction des déficits publics. Nous poursuivrons conjointement le soutien aux dépenses d’avenir indispensables.” ;

- “agir en faveur d’une parité plus équilibrée de l’euro, aujourd’hui surévalué par rapport au dollar américain, au yuan chinois et au yen japonais, en confiant la politique de change aux autorités politiques de l’union. Comme le prévoit le traité le conseil Europeen doit utiliser pleinement sa compétence en la matière. Nous demandons son inscription à l’ordre du jour du conseil européen” ;

- “les socialistes français sont extrêmement réservés sur l’opportunité des négociations commerciales USA-UE. En aucune façon, les socialistes ne pourront accepter de ratifier un traité qui mettrait en cause les intérets économiques, stratégiques et le modèle social de la France et de l’Europe”.

Nous nous satisfaisons de l’intégration des éléments majeurs que nous avons portés et que les militants ont soutenus très largement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HOURCADE patrick 13/06/2013 09:45

Que cela a était dur de se faire entendre par la direction du parti.le point sans doute le plus sensible c'est sur l'amendement refusant le traité USA-EU.La nouvelle intégration c'est "extrêmement
réserver" je doute que face au USA cela ne face pas le poids, dont leur culture est ultra libérale voir plus.être ferme face à eux.Soulagé de voir que dans le parti il y a des gens comme vous
honnête et soucieux de l'intérêt général des militant, alors que le climat social et politique est loin d'être apaisé.Militant de maintenant la gauche Marseille.