Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 09:27

 

Cher(e) camarade, 

En 2012, la gauche a rendez-vous avec les Français. 

Notre pays traverse une crise d’une ampleur inédite, qui déstabilise profondément les économies des États membres de l’Union Européenne. Nos concitoyens sont inquiets pour leur avenir et celui de leurs enfants. Chômage, précarité, baisse du pouvoir d’achat : c’est la réalité de l’immense majorité des Français. 

La droite au pouvoir depuis près de 10 ans est largement responsable de cette situation. Elle a creusé les déficits. Elle a démantelé notre modèle social. Et ses choix en matière fiscale, favorables aux riches, ont largement contribué à accroître la dette et les inégalités. 

Injuste socialement, inefficace économiquement, la politique de la droite a pris une autre dimension avec le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le président sortant a abîmé la France. Sa diplomatie hasardeuse et tapageuse a déçu les amis de la France. Sa gestion calamiteuse de la crise a affaibli notre pays sur la scène internationale. Sa pratique du pouvoir, faite d’atteintes à la laïcité, de dérapages xénophobes, de mauvais coups au principe d’impartialité de l’État et d’indépendance de la justice, est à mille lieues de cette « République irréprochable » qu’il entendait instaurer. 

En 2012, la gauche a un devoir de victoire 

Choqués, lassés, inquiets, nos compatriotes ont soif de changement. C’est pourquoi, en 2012, la gauche a un devoir de victoire. 

Pour autant, rien n’est joué et tout reste à faire. Mais nous avons de vrais atouts. Notre projet a été adopté à l’unanimité. Nous avons conclu avec nos partenaires de gauche un accord de gouvernement. Et, surtout, notre parti est rassemblé derrière son candidat à la présidentielle, François HOLLANDE, choisi par plusieurs millions de Français lors de primaires réussies, pour nous conduire à la victoire. 

Oui, le changement est désormais possible. À nous de le rendre concret. Pour cela, il faudra gagner l’élection présidentielle. Et, un mois plus tard, remporter les élections législatives. Tous les militant(e)s du Parti sont mobilisés vers cet objectif. 

La 7ème circonscription : un combat emblématique ! 

Dans notre département, toutes les circonscriptions, à l’exception de la 8ème, sont détenues par un député de droite ! Pour les militants du Val d’Oise, le défi est immense… et enthousiasmant. 

Dans la 7ème circonscription, nous mènerons un combat particulièrement emblématique : face à nous, le député sortant, Jérôme Chartier, est le représentant souvent caricatural du sarkozysme. Secrétaire national de l’UMP, le maire de Domont s’est illustré dans la défense de la politique fiscale de la droite au pouvoir : inlassable promoteur du « bouclier fiscal », il n’a cessé de plaider pour la poursuite des « réformes » aux conséquences économiques et sociales désastreuses. La victoire de la gauche sur la 7ème circonscription aura donc valeur de symbole. 

Comme toi, j’ai envie de me consacrer à construire cette victoire. 

C’est la raison pour laquelle je te propose aujourd’hui de me désigner pour être la candidate du Parti socialiste sur la 7ème circonscription en juin 2012. Mon expérience, locale et nationale, sera je le crois un atout pour reconquérir cette circonscription. 

Je suis prête à relever ce défi. 

Habitante du Val d’Oise depuis ma naissance et de notre circonscription depuis près de quinze ans, j’ai la passion de notre territoire et l’envie de porter la voix de ses habitants au Parlement. 

Secrétaire nationale de notre parti depuis 3 ans, j’ai participé à l’élaboration de notre projet aux côtés de notre première secrétaire Martine AUBRY, plus spécifiquement sur les thèmes des seniors, du handicap, de la perte d’autonomie. J’ai animé un des groupes de travail avec nos partenaires d’« Europe Écologie Les Verts » qui a abouti récemment au texte commun. 

Élue municipale à Ecouen, conseillère régionale d’Île-de-France, suppléante de Didier Arnal en 2007, je connais bien les enjeux de notre circonscription et les projets des villes et villages qui en font partie. De Sarcelles à Montmorency, en passant par le canton d’Écouen et le canton de Domont, notre territoire est riche de sa diversité. Les élus et les militants savent qu’ils ont toujours pu compter sur moi pour porter les aspirations des habitants, et faire aboutir de nombreux projets. 

Les habitants, qui me connaissent, peuvent en témoigner. Mais si vous avez toujours pu compter sur moi, c’est tout simplement parce que je suis une militante. À vos côtés, sur le terrain. 

Mon attachement à notre territoire est également très personnel puisque j’y enseigne dans un collège. Engagée pour le renouvellement des pratiques politiques, j’ai tenu à conserver mon activité professionnelle. 

Ma connaissance du terrain, de ses habitants et mon expérience nationale sont des atouts pour faire gagner la gauche dans notre circonscription face à un candidat UMP très implanté. 

Patrick HADDAD, élu de Sarcelles et conseiller communautaire délégué à l’emploi à la Communauté d’Agglomération Val-de-France a accepté d’être mon suppléant. Notre ticket allie l’expérience, le renouvellement, la représentation de la diversité territoriale de notre circonscription. Ensemble, nous avons l’ambition de mener une campagne dynamique, sérieuse et conviviale. 

Conformément à notre convention « rénovation », et fidèle à mes convictions, je me suis engagée à ne pas cumuler le mandat de députée avec celui de Conseillère régionale ou tout exécutif local. 

Parce que rien ne remplace le débat et l’échange, je vous donne rendez-vous avant le vote du 1er décembre, à l’assemblée de circonscription du 29 novembre. 

Dans l’attente de te rencontrer, je te prie de croire, cher(e) camarade, en mon amitié socialiste. 

Charlotte Brun

« Je connais Charlotte de longue date, puisqu’elle m’avait déjà proposé de faire partie de son équipe quand elle animait le mouvement des jeunes socialistes du Val d’Oise il y a 15 ans. Je connais ses convictions et son engagement sans faille au sein de notre parti et c’est avec plaisir que j’ai accepté d’être son suppléant.

J’ai toujours vécu à Sarcelles dans le canton sud-ouest où ma famille s’est installée en 1962. J’y ai suivi toute ma scolarité, puis ai poursuivi des études universitaires jusqu’à l’obtention d’un doctorat en économie. Professionnellement, je suis consultant dans le domaine des politiques sociales et Maître de conférences associé à l’Université. Politiquement, je suis conseiller municipal de Sarcelles et conseiller délégué à la communauté d’agglomération Val de France où j’ai en charge le dossier particulièrement sensible de l’emploi. J’ai également été secrétaire de la section de Sarcelles pendant près de 8 ans où le Parti Socialiste est arrivé en tête à toutes les élections.

Je serai fier de participer à la reconquête de notre circonscription par la gauche. Pour cela, il nous faudra rassembler la diversité de notre territoire, car contrairement à Nicolas Sarkozy et Jérôme Chartier dont la politique consiste à dresser les Français les uns contre les autres, notre ambition est au contraire de les réunir autour d’un projet commun. Les habitants de notre circonscription, qu’ils soient issus des zones urbaines sensibles ou des quartiers péri-urbains résidentiels, ont les mêmes aspirations et les mêmes préoccupations : l’emploi, le pouvoir d’achat, le logement et la sécurité. Gagner pour répondre à ces aspirations, tel est le sens de mon engagement aux côtés de Charlotte et à vos côtés dans cette campagne. »

Patrick HADDAD, élu de Sarcelles
et conseiller communautaire délégué à l’emploi
 
à la Communauté d’Agglomération Val de France

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires