Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:03


"Le peuple Grec n'est aujourd'hui plus souverain" par PartiSocialiste

Benoît Hamon, porte-parole, est revenu à l'occasion du point presse hebdomadaire sur la situation en Grèce. Où sur injonction de l'Union Européenne et du Fond Monétaire International un nouveau plan d'austérité a été adopté. « C’est sans précédent, le plan d'austérité qui vient, en chiffres c’est  22% de baisses du smic, des pensions de retraites en moins, 150 000 fonctionnaires en moins, alors que 10 % de la population est déjà au chômage ».

Des dizaines de milliers de Grecs dans la rue protestent contre ce plan d'austérité. Ce plan ne prépare qu'une chose : la récession de la Grèce. C'est donc un PIB qui se rétracte de 4 à 5%.

Benoît Hamon a rappelé que « l’Union Européenne n'est plus souveraine, le peuple grec n'est plus souverain. Je trouve inquiétant qu'à l'intérieur de l'Union Européenne des parlementaires qui décident de ne pas voter comme Monsieur Baroso et madame Lagarde, qui refusent de voter ce plan d'austérité soit exclus par leurs partis ».

Le parlement recule devant les injonctions des marchés

« C'est un des symboles que le pouvoir populaire, le parlement recule devant les injonctions de marchés financiers, quand l'Union Européenne et le FMI se font le relais des exigences des marchés». «C'est pour cela que les grecs étaient si nombreux dans les rues pour protester contre les conséquences sociales et économiques de cette reforme» a conclu le porte-parole.

Partager cet article

Repost 0

commentaires