Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 11:42

affiche_hollande_2012-copie-1.jpgLes signataires de la motion 3 veulent eux aussi soutenir François Hollande et le changement qu’il a promis. Nous avons tous fait les campagnes présidentielles et législatives, les militants de la motion 3 au moins autant que les autres, ce n’est pas pour souhaiter maintenant l’échec de notre gouvernement.

La question qui se pose est de savoir comment le Parti Socialiste peut l’aider de la meilleure façon pour faire réussir le changement et gouverner dans la durée.

Les forces économiques et financières sont hostiles au changement. Nous ne pouvons pas laisser le Président seul face à elles. Les militants que nous sommes doivent prendre la plus grosse part du travail.

On voit bien déjà, sur un certain nombre de sujets (taxation à 75%, hydrocarbures de schiste, mariage homosexuel) à quel point ceux qui n’ont pas intérêt au changement sont offensifs.

Aubry_Maurel_La_Rochelle.jpgChacun doit avoir sa place : le président et le gouvernement arbitrent et dirigent le pays, le Parlement vote les lois. C’est au PS d’instaurer dans la société le rapport de forces contre la droite et l’extrême-droite, et contre le MEDEF.

Pour cela, il faut un PS combatif, force de propositions, qui mène le combat politique sur la base de ses propositions dans la société, en amont des arbitrages rendus par le Président.

Des militants qui attendraient les déclarations présidentielles pour s’en faire simplement le relais dans la société seraient en grande partie inutiles : dans les cabinets présidentiels et ministériels on trouve des communiquants professionnels bien plus efficaces.

Si la gauche veut gouverner dans la durée, elle doit être en prise avec les aspirations populaires, sociales, qui sont grandes après 10 ans de droite au pouvoir et les effets de la crise.

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires