Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 13:15

PARIS, 7 fév 2013 (AFP) – Maintenant la Gauche, qui réunit l’aile gauche du Parti socialiste, appelle au “tournant de la relance” et se réunit samedi pour plancher sur des “propositions concrètes” et “urgentes” en faveur du “monde du travail”.
Dans un communiqué jeudi [07/02/2013], ce mouvement emmené par Emmanuel Maurel, vice-président de la région Ile-de-France, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann et le député Jérôme Guedj, souhaite que “le débat sur les choix économiques et sociaux soit ouvert au plus vite”.

Le contexte économique français et européen ne s’améliore pas, la hausse du chômage répondant de mois en mois à la stagnation de la croissance”, souligne Maintenant à gauche.

Il cite des propos du président François Hollande mardi à Strasbourg, affirmant que la France tiendra ses engagements sur le déficit “mais en même temps nous devons collectivement, et constamment, ajuster nos objectifs aux réalités de la conjoncture”.

Le mouvement voit dans cette formule une confirmation “en termes feutrés, que l’objectif des 3% de déficit n’est pas un dogme immuable”.

Cette déclaration du président de la République est importante : il est temps de sortir d’un objectif qui n’est, de notre point de vue, ni tenable, ni même souhaitable, car il entretient une spirale redoutable d’austérité et de récession”, insistent les responsables socialistes. “Le temps est donc venu d’engager une nouvelle étape : l’heure est au tournant de la relance en France et en Europe”.

Maintenant la Gauche qui réunira samedi à l’Assemblée nationale “plus de 400″ de ses responsables départementaux “dans plus de 70 fédérations du PS”, “a des propositions concrètes à mettre sur la table sur le contenu de cette relance et les décisions urgentes à prendre pour redonner des perspectives au monde du travail”.

Dans le cadre du congrès socialiste de Toulouse, la motion emmenée par Emmanuel Maurel avait réuni 13,27% des voix des adhérents.

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires