Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 15:01

L’Assemblée nationale a adopté hier le programme de stabilité présenté par le Premier ministre au nom du gouvernement par 265 voix pour, 232 voix contre et 67 abstentions dont 41 de la part de députés du groupe socialiste.

AN2La dynamique engagée depuis plusieurs semaines au sein du Parti Socialiste pour souligner qu’il n’y a pas qu’une seule politique possible s’étend donc : 11 députés avaient décidé de s’abstenir lors de la déclaration de politique générale du nouveau Premier ministre, près d’une centaine d’entre eux s’étaient réunis pour proposer un «nouveau contrat de majorité». Ce sont désormais 41 députés socialistes qui ont clairement signifié leur désaccord avec une orientation économique inspirée de politiques qui démontrent leur caractère inefficace dans toute l’Europe.

Maintenant la Gauche salue la cohérence et le courage de ces 41 élus socialistes - et tout particulièrement dans le Val-d'Oise Jean-Pierre Blazy et Gérard Sébaoun - qui ont, malgré les pressions, la dramatisation et les propos souvent outranciers, fait preuve de constance sur le fond et montré qu’une politique économique plus équilibrée est possible. Des coupes sombres dans les dépenses liées à la protection sociale et la réduction des capacités d’investissement public relèvent d’une logique erronée alors que l’atonie de notre économie appelle au contraire des mesures de relance substantielles. Les mesures annoncées risquent de plus d’impacter durement le pouvoir d’achat des ménages.

Face aux menaces floues mais répétées de dissolution de l’Assemblée, alors même que le gouvernement n’avait pas engagé sa responsabilité sur ce vote, ces parlementaires dont font partie les députés "Maintenant la Gauche" ont fait preuve d’une grande responsabilité en demeurant fidèles au programme validé en 2012 par les électeurs.

Force est de constater que l’assise politique de la majorité est une nouvelle fois fragilisée avec une opposition claire des parlementaires du Front de Gauche mais aussi une prise de distance de plus en plus nette des députés écologistes comme de ceux du MRC.

Nous appelons l’ensemble des socialistes à retrouver le sens de la mise en œuvre des engagements du candidat François Hollande. Le pacte de responsabilité ne s’inspire pas de l’esprit de la campagne présidentielle ni du projet socialiste adopté à l’unanimité en 2011, pas même de l’orientation adoptée majoritairement par le PS lors du congrès de Toulouse.

Il n’y a aujourd’hui pas plus qu’hier une seule politique possible.

Il est urgent de redonner la parole aux militants en les consultant sur des choix de politique économique qui n’ont pas jusqu’ici été débattus au sein du parti majoritaire.

Maintenant la Gauche continuera à défendre des solutions concrètes et réalistes pour redresser notre pays dans la justice et réorienter de toute urgence la construction européenne, comme nous l’avons fait en présentant en 2013 un plan de relance écologique et sociale ou encore une contribution au débat autour de la réforme fiscale. La situation économique appelle une nouvelle étape de redistribution des richesses qui redonne du pouvoir d’achat aux Français et  alimente le carnet de commande des entreprises pour créer à nouveau des emplois. Nous serons aux côtés des députés socialistes qui ont démontré hier leur détermination pour la rendre possible.

Maintenant la Gauche

Partager cet article

Repost 0
Published by MLG 95 - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires