Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 11:21

Henri Emmanuelli - Universités Un monde d'avance

envoyé par unmondedavance. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Emmanuelli : rassemblement à gauche possible "sans chercher sur notre droite"
AFP 27.09.09 | 10h53



Le rassemblement de la gauche est possible "sans chercher sur notre droite", a assuré dimanche au Vieux-Boucau (Landes) le député PS Henri Emmanuelli, à l'issue des "universités de rentrée" de son courant "Un monde d'avance".

Les travaux de ces "universités" du courant que M. Emmanuelli anime au sein du Parti socialiste avec Benoît Hamon, porte-parole du PS, ont réuni des "représentants de toutes les sensibilités de gauche, y compris le NPA" d'Olivier Besancenot, a souligné Henri Emmanuelli, président du conseil général des Landes.

Les débats, organisés depuis vendredi dans la cité balnéaire landaise, ont démontré que, pour tous ces participants, "les objectifs sont les mêmes, à part quelques nuances avec les écologistes ou le NPA", a indiqué à l'AFP le député des Landes.

Le scrutin des européennes, "un échec pour le PS", s'est traduit par une "redistribution des voix au sein de l'électorat de gauche, mettant à mal la place centrale du PS comme principal parti d'opposition", ont estimé MM. Emmanuelli et Hamon, dans un communiqué distribué lors de cette rencontre.

"Cet avertissement appelle une dynamique de rassemblement de la gauche qui permette de nous dépasser dans un but de reconquête du pouvoir lors de l'élection présidentielle" de 2012, ajoute ce texte, appelant à "redonner du souffle aux militants et aux sympathisants de gauche, las des impasses dans lesquelles nous les avons menés".

"Dans une période de crise, traduction d'un modèle à bout de souffle, nous devons être ceux qui travaillent à un nouveau paradigme pour la gauche (...) nos universités seront le point de départ de cette refondation", poursuivent les deux signataires, appelant au concours de "toutes les familles de la gauche qui partagent cet objectif".

Citant Jean Jaurès, Henri Emmanuelli a par ailleurs dénoncé les "mensonges triomphants" pour contester notamment les résultats "peu sérieux" de la réunion du G20 à Pittsburgh (Etats-Unis), assurant que "sans une action sur le pouvoir d'achat, on retombera sur une nouvelle crise financière".

Ces "universités", auxquelles "tous les partis de gauche" ont été invités, ont réuni plus d'un millier de militants et sympathisants, selon les organisateurs, ainsi que des syndicalistes de Goodyear à Amiens et des représentants de grandes confédérations syndicales.

Elles ont été consacrées notamment à la précarité, aux licenciements, aux délocalisations et à la redistribution des richesses, afin, selon Benoît Hamon, d'avoir "une approche honnête et sincère de cette question du rassemblement de la gauche, débarrassée des postures et des surenchères".

Partager cet article

Repost 0

commentaires