Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 15:32

"Un club de boulistes" avait dit Francis Delattre, sévère sur son propre camp après la défaite de mars 2008. Je lui laisse la paternité de cette attaque frontale. Quand on regarde ce qu'ils produisent au travers de leurs différents écrits, c'est à se demander si nous vivons vraiment dans le même département et à la même époque ?

Ils parlent de nous comme au temps de la guerre froide et du mur de Berlin tombé il y a 20 ans... de "l'alliance socialo-communiste", mais pour faire peur à qui ? C'est un vrai mystère. Je tente 2 explications basiques :

Si c'est pour dire que le PS et le PC sont alliés dans la majorité de gauche au conseil général, c'est une évidence et une situation commune à des centaines de municipalités de toute taille, dans plus de la moitié des départements et la très grande majorité des régions où les français nous ont font largement confiance.

Si c'est pour essayer de ressusciter le spectre de Staline ou de Brejnev, leur cas est alors beaucoup plus grave que je ne l'imaginais. Il faudrait leur annoncer avec délicatesse en raison de leur très grand âge que feu Joseph Staline nous a quittés en 1953 et que la Seine et Oise n'est plus !

Ils attaquent toutes nos initiatives et toutes nos décisions sous les prétextes les plus futiles et les plus fallacieux. Quelques exemples et de leurs votes et de leur positionnement illustrent bien leur archaïsme et leu déconnexion avec la réalité du moment :

  • La restauration moins chère dans les collèges : vote contre. Pourquoi : parce que...

  • L'aide au permis de conduire pour les jeunes : vote contre.  Pourquoi ? Parce que... 

  • La contractualisation avec les communes : une catastrophe, un exercice pour favoriser les communes de gauche etc. Autant de contre vérités qu'ils tentent de véhiculer depuis des mois auprès des Maires valdoisiens qui ne s'y laissent pas prendre (à part évidemment quelques afficionados de droite). Rendez-vous le 25 septembre pour une séance qui promet d'être animée et qui surtout rétablira la vérité à savoir que c'est un projet moderne, équitable et qui n'ostracise personne, au contraire.   

  • Les Etats généraux des transports : une opération électorale éructent-ils ! Rendez-vous au Hall Saint Martin les 18 et 19 septembre avec tous les acteurs du transports et les valdoisiens.

  • La défense du département dans le Grand Paris : du gaspillage d'argent public ! Quelle inconséquence de la part de ceux qui n'ont rien dit, rien fait, rien vu venir sur le sujet. La balle est dans le camp de Christian Blanc et à l'Elysée, c'est à dire auprès de leurs amis politiques.

La réalité, c'est que ces messieurs sont des élus d'un autre temps (à signaler qu'aucune femme n'a été jugée suffisamment représentative à droite pour siéger au conseil général) et qu'ils se croyaient quasiment inamovibles jusqu'à la douche froide de mars 2008 qui les a réveillés. Mais ils n'ont pas pour autant changer d'époque !

Et que dire de leur candidat à Argenteuil ? Que sa campagne se désintéresse totalement du département et qu'il règne à droite une odeur nauséabonde de revanche à tout prix, au prix de tracts grossiers de caniveau.

Je ne lis pas dans le marre de café mais j'ai confiance à la capacité de notre candidate Marie-José Cayzac et au bon sens des électeurs du canton qui l'ont élue en 2008. Face au candidat de la droite revancharde, d'une droite qui ne propose rien et qui soutient aveuglément toutes les décisions gouvernementales, ils sauront choisir. 

Aux urnes citoyens les 20 et 27 septembre !

Gérard Sébaoun,
conseiller général et municipal de Franconville,
président du groupe socialiste au conseil général

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Sébaoun - dans Val d'Oise
commenter cet article

commentaires