Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 15:36

Chers amis, chers camarades,

Je voudrais donc saluer la municipalité de la Rochelle pour la chaleur de son accueil. Saluer les militants de la fédération de Charente maritime pour leur mobilisation, leur dévouement, autant de camarades qui ont permis, une fois encore, que cette université se déroule dans de bonnes conditions. Remercier aussi les permanentes et les permanents qui travaillent depuis de longs mois à la réussite de ce rendez vous. Saluer enfin la présence des intervenants qui ont animé ces deux journées de débats, les camarades socialistes, bien sûr, mais surtout les intervenants extérieurs, qui ont accepté de dialoguer avec nous, qui n'ont pas hésité à bousculer nos habitudes de pensée, et qui sont parvenus, parfois, à ébranler nos certitudes.

On a souvent dit que le PS s'était coupé du monde intellectuel. Ce week end a offert un démenti spectaculaire à cette idée reçue. On a parfois dit que le PS était isolé à gauche : la présence de nos amis et camarades du PCF, des Verts, du MRC, du PRG prouvent le contraire.

On a parfois moqué un PS prétendument éloigné du monde salarié : les représentants des grandes centrales syndicales étaient avec nous pendant deux jours.

Chers camarades, les socialistes ne sont pas des spécialistes de l'autosatisfaction. C'est bien, car cela veut dire que nous sommes continuellement exigeants avec nous mêmes, et puis ça fait la différence avec le camp d'en face. Mais il faut savoir être fiers de ce que nous réussissons. Cette université n' pas seulement été une réussite en terme de convivalité ou de qualité de débat. Elle a montré le vrai visage de notre organisation qui, en dépit des épreuves, des défaites, des découragements, sait puiser l'energie pour se ressaisir, pour rebondir, pour repartir au combat.

Ce week end, nous avons rappelé, après des semaines de confusions, que nous savons être au rendez vous. avec les Français Qu'il faut compter avec nous. Que nous restons la principale force d'opposition à la politique de Nicolas Sarkozy, que nous restons la principale force d'alternance dans ce pays. Le message de la Rochelle, c'est d'abord celui là. Français, vous pouvez compter sur nous !

Chers camarades

Notre rendez vous de fin d'été se tient dans un contexte particulier.

Les Français traversent douloureusement une crise économique et sociale d'une ampleur inégalée. Pendant l’été, la grande machine à licencier ne fait pas relâche. Les plans de licenciements pleuvent, notamment dans le secteur industriel.

Certains experts nous expliquent pourtant que la reprise est à nos portes; Que tout va rentrer dans l'ordre. Et d'ailleurs c'est vrai. Pour certaines catégories professionnelles, dans certains secteurs, tout est déjà rentré dans l'ordre. Le casino est rouvert. Les banquiers qui mendiaient en hiver les subsides de l'Etat se remettent lentement de leurs émotions en été : des milliards de bonus sont provisionnés pour les traders, les rémunérations patronales ont dépassé depuis longtemps le niveau d'indécence.

On nous dit qu'il s'agit là d'un scandale moral. C'est en effet un scandale, mais cela n' a rien à voir avec la morale. De tels dysfonctionnements, de telles pratiques sont au coeur du code génétique du capitalisme financier. Nous ne sommes pas là pour le « moraliser », nous sommes là pour le transformer en profondeur, pour imposer lui des régulations fortes.

Oui, chers camarades, le monde traverse une crise sans précédent depuis l'après guerre. mais la crise ce n'est qu'un mot. Derrière ce mot , il ya une réalité sociale. Derrière ces mots, « recession », « précarisation », « chômage structurel », il y a des vies brisées, il y a des hommes et des femmes qui souffrent : la difficulté à boucler les fins de mois, l'impossibilité de partir en vacances pour des dizaines de millions de foyers, le parcours du combattant pour accéder au crédit, les familles précipitées dans la spirale de l'endettement. La réalité sociale, c'est ça.

Et les Français, en particulier ceux que nous aspirons à représenter, le monde du travail, attendent avant tout du parti socialiste qu'il soit à leurs côtés, qu'il leur soit utile, qu'il réponde à leurs inquiétudes, leurs préoccupations, leurs aspirations. C'est cela qui doit avant tout occuper nos réunions, c'est cela qui doit mobiliser notre énergie.


Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel Maurel - dans Réinventer la Gauche
commenter cet article

commentaires

MVR 03/09/2009 12:15

Un discours dont je voudrais tant qu'il soit majoritaire au PS.. Mais je suis heureux de l'entendre (çà veut dire qu'il y a encore des socialistes au PS), comme je suis toujours heureux d'entendre ou de lire mon (ex)camarade Emmanuel, et d'autres, de la motion C..
Salut et Fraternité !