Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 19:00

Le 7 juin, il s’agit de donner à l’Europe une autre orientation que l’orientation libérale

Posté par Henri Emmanuelli

Le 7 juin, il s'agit de donner à l'Europe une autre orientation que l'orientation libérale

Le député socialiste des Landes Henri Emmanuelli a appelé vendredi ceux qui avaient voté "non" au référendum sur le traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 à voter aux européennes du 7 juin "contre les listes de l’UMP" et "pour le Parti socialiste".

"J’ai un souvenir ému pour ce 29 mai, je considère que le peuple français a bien voté en votant non, parce qu’il refusait l’orientation libérale de l’Europe", a déclaré M. Emmanuelli à l’AFP. Il avait été l’un des ténors du "non" de gauche alors que le parti avait été profondément divisé à ce sujet.

"Aujourd’hui, je souhaite qu’en souvenir de l’anniversaire du référendum du 29 mai, ceux qui ont voté "non" aillent voter contre les listes de l’UMP et votent pour le Parti socialiste", a ajouté l’ancien ministre.

Alors que la campagne du PS en vue des élections européennes semble stagner, sur fond de forte abstention prévue selon les sondages, M. Emmanuelli a appelé les électeurs à "comprendre que la couleur politique du Parlement européen fera l’orientation politique de l’Europe".

Au PS, "le référendum est derrière nous", "on a surmonté cette différence". Avec le projet du PS pour les européennes, "on est plutôt dans l’orientation du non que dans la philosophie du oui", a-t-il assuré.

"Il s’agit de donner à l’Europe une autre orientation que l’orientation libérale" et cela "se traduit par des propositions sur l’harmonisation sociale et fiscale, pour un salaire minimum européen, ce qu’on regrettait de ne pas avoir dans le traité".

Partager cet article

Repost 0

commentaires