Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 12:55

COMMUNIQUE DE PRESSE


GROUPE DES ELUS SOCIALISTES ET APPARENTES


CONSEIL GENERAL DU VAL D'OISE

____________________________________________________


Incroyable mais vrai : la droite départementale

refuse les 140 millions d’euros de la Région !



Ce matin au Conseil général était présenté le contrat particulier Région Ile de France – Département du Val d’Oise qui court de 2009 à 2013.


Par contrat, la Région s’engage à verser au département sur la période 110 millions d’euros, et jusqu’à 140 millions d’euros après réexamen dans 2 ans.


C’est évidemment un apport essentiel pour mener à bien et initier de très nombreux investissements structurants pour notre département et plus encore en temps de crise.


Parmi les projets figurant dans ce contrat, on peut citer le financement d’études dès cette année pour le barreau ferroviaire de Gonesse, le projet Débitex (installation du très haut débit dans l’Est du Val d’Oise) et le « plan numérique » des collèges visant à les équiper en TNI (tableaux numériques interactifs), une aide à l’enseignement supérieur à Cergy (IUT de Génie biologique) et à Argenteuil (Mécatronique), la création d’établissements pour personnes en situation de handicap et la rénovation des Etablissements pour personnes âgées, la réhabilitation de décharges, un projet de boucles cyclables dans le Vexin etc. Bref toute une série d’investissements qui amélioreront concrètement la vie des valdoisiens.


Drapée dans son incohérence, après moult contorsions verbales et incapable d’avoir un discours clair sur un contrat qui aurait dû recueillir l’approbation de tous les conseillers généraux, la droite départementale a choisi de voter contre !


Non seulement, c’est une aberration de refuser une aide négociée de 110 (140) millions d’euros, pire c’est une faute grave et une posture purement politicienne. Partagé entre « le club des boulistes du dedans » et celui des « Reconquistadors du dehors », aveuglé par les futures échéances électorales régionales et cantonales le groupe UVO est dans une impasse totale et en oublie les valdoisiens. Ceux ci sauront s’en souvenir !

La droite départementale dans l’impasse

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Val d'Oise
commenter cet article

commentaires