Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 15:56
Du grain à moudre
par Julie Clarini et Brice Couturier
du lundi au vendredi de 18h30 à 19h15
Du grain à moudre


de Brice Couturier

Ecoutez



émission du jeudi 26 février 2009
Les Antilles : Lutte sociale ou révolte identitaire ?

Comme l’écrit le Nouvel Observateur de cette semaine, après la mort de Jacques Bino, « tout le monde est sonné ». Jacques Bino a, en effet, été « tué d’une balle de fusil de chasse – parce qu’il est tombé sur un barrage censé soutenir le collectif du LKP, son propre mouvement », écrit L’Observateur. Les dirigeants du LKP dénonçaient une police « venue casser du nègre ». Pompiers et policiers venus au secours de Jacques Bino ont mis deux heures à parvenir jusqu’à lui, sous les jets de pierres et les coups de fusil…
Il aura fallu ce meurtre d’un syndicaliste, cité Henri IV, près de Pointe-à-Pitre, pour qu’en France, tant l’opinion publique que les sommets de l’Etat, prennent enfin conscience de la gravité d’une crise qui ébranle les Antilles depuis plus d’un mois.
Mais quels sont les véritables enjeux du conflit ? Economiques, dans un département d’outre-mer, marqué par l’extrême dépendance envers la métropole et l’absence de vraie concurrence entre les principaux producteurs et distributeurs ? Sociaux, dans une Guadeloupe dont le quart de la population active est au chômage et où 12,5 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté ? Ethnique, dans une société où la mémoire de l’esclavage reste à vif et où l’accès des Noirs au statut de cadre se heurte au même plafond de verre qu’en métropole ? Politique, comme le laisse entendre le slogan du LKP, « la Guadeloupe, c’est à nous, la Guadeloupe, c’est pas à eux ».
Oui, quel est le véritable sens du conflit de la Guadeloupe et que nous dit-il sur la réalité sociale et culturelle de la France d’aujourd’hui ?

Invités

Silyane Larcher.  Doctorante en sciences politiques à l'EHESS
Auteur d'un article sur la viedesidees.fr : "Les Antilles françaises ou les vestiges de l’Empire ?"

Ivan Rioufol.  Editorialiste au Figaro

Louis Georges Tin.  Porte parole du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires)

Gabrielle Desarbres.  Membre du réseau Riposte Laïque





les liens


> Crises aux Antilles. Dossier de franceculture.com

Crise économique, sociale, politique, culturelle, identitaire. Depuis plusieurs semaines, à commencer par la Guadeloupe, les Antilles occupent de plus en plus le devant de l'actualité. Reportages sur place, diaporama sonore à Paris, entretien avec une documentariste, émissions, chroniques et sélection de liens et de livres.


> La Vie des idées

laviedesidees.fr est un magazine d’analyse et d’information sur le débat d’idées. Créée à l’initiative d’un groupe d’intellectuels croisant toutes les disciplines, et avec le soutien des animateurs de la République des Idées, cette publication est non partisane et entièrement gratuite. Sa vocation est de proposer une information de qualité sur la vie intellectuelle et l’actualité éditoriale, tant française qu’internationale, ainsi que des contributions sur les grands enjeux de notre temps, aussi bien sous la forme d’essais approfondis que d’analyses plus courtes et de discussions publiques. A l’âge de l’Internet, laviedesidees.fr veut être à la fois un lieu de circulation entièrement ouvert et un lieu de production collective et rigoureuse. laviedesidees.fr entend de cette manière répondre aux exigences d’un débat public accessible à tous. Elle entend aussi contribuer à la diffusion d’une critique conséquente des œuvres de l’esprit.
- Présentation du site -


> Les Antilles françaises ou les vestiges de l’Empire ?


Sous titré "Les aléas d’une citoyenneté sociale outre-mer", cet article est signé Silyane Larcher. Cette doctorante en science politique à l’EHESS y décrypte "un héritage politique complexe qui influence les aspirations d’aujourd’hui". Car selon elle, "l'actualité récente doit être éclairée dans une perspective historique et politique."


> Le Figaro

Le site du quotidien, avec la reprise des principaux sujets du jour, agrémentés d'archives (parfois audio ou vidéo), d'éclairages et de dossiers. Nombreuses rubriques de "services", les petites annonces immobilières, bien sûr, et l'emploi. Un site clair et lisible.


> Le Blog d'Ivan Roufiol sur le figaro.fr

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Outre la mise en ligne du bloc-notes chaque vendredi, je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Un rendez-vous régulier, amical et tolérant.
- Note de présentation d'Ivan Roufiol, auteur de ce Blog -



> Riposte laïque

Nous sommes, pour un certain nombre d’entre nous, issus du journal en ligne Respublica. Après avoir participé avec beaucoup de plaisir à cette aventure, le rédacteur en chef, ainsi que celui qui écrivait la plupart du temps la chronique d’Evariste et d’autres collaborateurs ont décidé, en septembre 2007, de créer un nouveau média plus spécifiquement ancré dans la priorité du combat laïque. Nous pensons que le moment est propice pour cela.

En créant ce nouveau média, nous avons plusieurs objectifs. Nous le voulons unitaire, indépendant et rassembleur. Nous n’entendons pas alimenter d’incessantes querelles de chapelles, qui désespèrent les plus convaincus des laïques. Nous ne souhaitons pas enfermer la défense de la laïcité et des valeurs de notre République dans une vision étriquée et partisane. Nous ne chercherons donc pas à la cloisonner dans le seul camp de la gauche. Bien sûr, notre combat laïque et républicain s’accompagne d’un projet de progrès social, sans lequel le mot République demeurerait vide de sens, mais nous donnerons la parole à tout laïque, à tout croyant respectueux de la loi de séparation de l’église et de l’Etat de 1905, quels que soient ses choix politiques, (racistes et négationnistes exclus).

Les membres de la rédaction de ce nouveau média sont des hommes et des femmes de tous âges et de toutes conditions sociales qui considèrent que la laïcité, fer de lance du progrès social, est un gage de paix pour l’humanité. De Paris, de Lille, de Lyon, de Marseille ou de Bordeaux, nous sommes des militants à la laïcité chevillée au corps, qui avons des professions, des expériences militantes, des parcours différents et des tendances politiques parfois divergentes. Nous voulons poursuivre notre engagement dans le renforcement du combat contre l’obscurantisme et contribuer par la publication de nos articles et les témoignages de nos futurs lecteurs à faire de ce journal une arme pour rassembler et pour convaincre.
- Extrait de la présentation officielle de Riposte laïque -

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Société
commenter cet article

commentaires