Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 16:37
Le 19 février 2009

Dans les outre-mers, terriblement éprouvées par la crise sociale, le dialogue est dans l’impasse. La mort d’un homme plonge la Guadeloupe dans le deuil. Il est grand temps d’en finir avec le silence et l’indifférence. Depuis le début de cette crise, le Parti socialiste n’a pas cessé d’appeler le pouvoir à ne pas rester sourd à des revendications justes, portées dans les outre-mers par un mouvement social d’ampleur inégalée et soutenues par les élus locaux. L’abandon par le gouvernement de la table des négociations en Guadeloupe depuis plus de dix jours a provoqué de fortes tensions. Après avoir envoyé des missions sur place, Martine AUBRY a souhaité consulter et rassembler les parlementaires socialistes et apparentés élus des quatre DOM.


A la suite de ces consultations, Martine AUBRY s’adresse solennellement au président de la République, pour qu’enfin le gouvernement prenne conscience de la dégradation sans précédent des conditions de vie des populations, et prenne toute sa part à la recherche de solutions.

C’est désormais au chef de l’Etat de s’impliquer personnellement dans la reprise du dialogue. Il est de son devoir de se rendre au plus tôt dans les départements d’outre-mer pour écouter, mieux comprendre et agir.

Dés aujourd’hui, le Parti socialiste, après consultation des parlementaires des outre-mers :
* soutient la nécessité de répondre aux attentes sociales et notamment d’augmentation salariales face à la hausse invraisemblable des prix des produits de première nécessité
* juge indispensable la revalorisation immédiates des minima sociaux et des retraites
* exige que le contrôle et la maîtrise des prix mettent fin aux super profits et aux rentes injustifiés de plusieurs secteurs économiques essentiels.

En accord avec les présidents des groupes parlementaires, Martine AUBRY appelle le gouvernement à une réécriture de fond en comble du projet de loi sur le développement économique de l’Outre-mer, pour y inscrire des réponses à la hauteur de la crise, et pour tenir compte des propositions des assemblées locales, des élus et des forces sociales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rlg 95 - dans Société
commenter cet article

commentaires