Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 09:25

Emmanuel Maurel était l’invité du journal de France Culture le lundi 20 juin 2016, aux côtés de Michel Wieviorka

« Nous étions très nombreux à demander des primaires, il me paraît tout à fait naturel que tous les socialistes qui veulent être candidats à la présidentielle s’y soumettent. (…) Il n’aura échappé à personne que la candidature de François Hollande n’a rien d’automatique et naturelle. Au bout de 4 ans, il faut le reconnaître, même au sein du Parti socialiste, son action est contestée, son bilan pose question, et il est bien que ces choix soient remis en question. »

« Si primaire il y’a, débat citoyen il doit y avoir. Il serait absurde d’avoir une primaire dont on rogne le temps, qui soit faite à la va-vite. La question c’est les conditions d’organisation :

1- aura-t-on une dizaine de milliers de bureaux de vote ? ;
2- combien aura-t-on d’assesseurs ?
il faut se donner les moyens d’une primaire réussie ;
3- à l’évidence elle doit être ouverte au plus grand nombre possible ;
4- il faut qu’il y ait liberté de candidature, y compris au PS.

Cela va mieux en le disant. »

Emmanuel Maurel, député socialiste européen

Emmanuel Maurel, député socialiste européen

Partager cet article

Repost 0

commentaires