Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 15:06
Jean-Pierre Blazy, député socialiste et maire de Gonesse

Jean-Pierre Blazy, député socialiste et maire de Gonesse

Le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique a déclaré hier que la vie des entrepreneurs était « plus dure » que celles des salariés. Je pense qu’il a tort d’opposer les uns aux autres tant il y a d’hétérogénéité parmi ces différentes catégories sociaux-professionnelles.
S’il est vrai qu’il est difficile pour les petits entrepreneurs (artisans et commerçants notamment) de trouver des financements bancaires, de remplir le carnet de commandes et de vivre parfois avec l’incertitude du lendemain, les salariés ont aussi la vie dure et en moyenne bien plus s’ils sont employés ou ouvriers si l’on prend deux critères pertinents comme le niveau de revenus et
l’espérance de vie.
Alors au lieu de chercher à monter les Français les uns contre les autres pour se donner une image prétendument moderne en critiquant en creux ceux que nous sommes censés défendre, le ministre ferait mieux de s’atteler à obtenir des résultats probants sur le front de la croissance et de l’emploi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires