Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 21:34
Pourquoi les «amis de Montebourg» rejoignent la motion B

Les 3 années qui viennent de s'écouler depuis l'élection de François Hollande auront été difficiles pour la France, les Français .... et les électeurs de gauche.

Une immense espérance s'était levée au printemps 2012 et nombreux étaient les Français à souhaiter le changement.

Malheureusement et bien qu'il y a ait eu de bonnes choses de réalisée durant ses 3 ans, il eu aussi beaucoup de renoncements :

- Pas de renégociation du traité européen alors que le candidat Hollande prévoyait le contraire ;

- Pas de grande réforme fiscale pourtant promise ;

- Recul et capitulation devant Mittal à Florange ;

- Recul devant "les pigeons" lorsqu'il a s'agit de taxer certaines plus-values ;

- Augmentation des impôts des plus modestes pendant 3 ans ;

- Pas de relèvement du SMIC par un coup de pouce significatif depuis le 1er Juillet 2012 ;

- Pas d'augmentation des retraites alors même que la CGG des retraités est alignée sur celle des salariés et entraîne donc une baisse du pouvoir d'achat ;

- L'élargissement sans retenue du travail du dimanche ;

- La révision du code du travail concernant les prud'hommes ;

- et tant d'autres éléments...

Beaucoup de décisions ont été prises en direction des entreprises, certes il fallait sans doute apporter des corrections, mais avec 41 milliards destinés aux entreprises sans aucune contreparties, il nous semble qu'il existe un très gros déséquilibre entre la stimulation de l'offre et l'absence d'aide à la demande et à l'investissement.

Pendant ce temps là la direction du Parti Socialiste s'est faite bien discrète laissant le Premier ministre agir sans jamais peser sur les choix et les décisions.

Alors, il nous semble temps, lors de ce congrès, de faire entendre notre voix et c'est avec la motion B qu'il parait possible de peser sur les décisions libérales du Premier ministre et de son ministre de l'économie.

Le 21 mai, agissez pour vous, pour le parti Socialiste et pour la France, votez pour la motion B.

pour Des idées et des rêves,
Jean-François Dupland
Section d'Herblay

Partager cet article

Repost 0

commentaires