Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 15:26
Pourquoi je rejoins la motion B - Mohamed Hakkou - Gonesse
J'ai fait le choix de signer la motion B pour honorer nos vraies valeurs.
 
Depuis maintenant trois ans le président de la République mène son quinquennat dans un contexte économique que l'on connaît. 
Force est de constater que les résultats ne viennent pas et les préoccupations des Français sont de plus en plus criantes.
 
L'échec des différentes élections et les débâcles retentissantes devraient nous inciter à faire notre propre argionnamento en terme de propositions. Que ce soit au plus au niveau de l'état ou chez les militants de base que nous sommes, il en va de notre responsabilité d'être une force de proposition concrète face aux problèmes de nos concitoyens -au delà du PS-.
 
Une des réponses apportées est un  changement d'hommes et de femmes plus libéraux à la tête de notre Gouvernement ! Est elle la solution pour endiguer la crise
économique, sociale, morale et politique dont notre pays souffre ?
 
Durant ces trois années nous avons peut être plus mis l'accent sur des réformes dites sociétales qui on eut pour principale incidence de diviser les français au lieu de les rassembler.
Nos concitoyens nous attendent sur les vrais sujets, -emploi…- sur leur quotidien et il nous faut répondre présent. Maintenant, tout de suite pas demain.
 
François Hollande avait réussi à mettre au cœur de la campagne de 2012 la nécessité d'une fiscalité plus juste, plus lisible exemple : -séparation des banques de dépôt et investissement- au lieu de cela augmentation de la TVA, cadeaux fiscaux aux entreprises mise en place du CICE, pacte de responsabilité sans réelle contrainte.
J'en suis convaincu, la sortie de crise passe nécessairement par une rationalisation de la pression fiscale. Avec 45% de prélèvements obligatoires nous ne pouvons pas continuer ainsi. Il faut un impôt équitable avec un vrai pouvoir coercitif s'agissant de l'imposition des grands groupes et du monde de la finance. 
Quant aux ménages, la baisse de leurs impôts impactera directement et positivement leur pouvoir d'achat. Il faut donc recentrer le débat public sur ces questions essentielles et honorer nos 60 engagements.
La meilleure manière de faire changer la politique menée par le président de la République et le gouvernement est de voter pour la motion B pour nous faire gagner en 2017.

Mohammed HAKKOU

Adjoint au maire de Gonesse

Partager cet article

Repost 0

commentaires