Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 21:37
Pourquoi je rejoins la motion B - Laura Bérot - Soisy-s/s-Montmorency

Désarroi de l'opinion, rupture avec notre électorat en proie à un douloureux sentiment de trahison, division de la gauche, le bilan politique de la première moitié du quinquennat est d'autant plus terrible qu'il s'accompagne d'une poussée inédite de l'extrême-droite. Pourquoi en sommes-nous là ?

L'explication peut tenir en quelques mots: nous n'avons pas pris la mesure en 2012 de la crise qu'il nous faudrait affronter.

Peut-être que nous ne nous étions pas préparés à faire face à l'héritage de la droite, à une dégradation sans précédent de nos comptes publics, et que nous n'avions pas vu (ou pas voulu voir) que la crise financière était le symptôme d'un système à bout de souffle.

Peut-être que nous n'avions pas vu (ou pas voulu voir) que cette crise n'était pas seulement un accident conjoncturel auquel succèderait comme toujours un retour de la croissance "traditionnelle". Mais qu'il s'agit, révélée par le processus ininterrompu du réchauffement climatique, d'une crise du modèle de production et de consommation dans son ensemble.

Face à ces constats, l'enjeu pour la gauche est de se réinventer car nous avons les moyens de renverser la tendance. C'est la démarche que nous proposons d'engager et qui constitue la seule issue possible : sortir de la crise, économique, sociale et politique par le haut. Défricher le champ d'une nouvelle alternative, celle que constitue l'éco-socialisme ! À nous de bâtir l'alternative éco-socialiste qui nous permettra de redéfinir les conditions d'un progrès non plus seulement économique ou technologique mais humain !

Ainsi les cinq constributions éco-socialistes se sont réunis avec la motion "A gauche pour gagner", seule motion capable de comprendre les enjeux d'un nouveau modèle de développement et faire, du coup, le choix de l'audace !

Laura Bérot

Conseillère municipale et communautaire de Soisy-sous-Montmorency

Secrétaire fédérale du PS95

Partager cet article

Repost 0

commentaires