Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Le site Maintenant la Gauche Val-d'Oise rassemblait initialement les militants du Parti Socialiste qui se reconnaissaient dans le travail mené de puis l'autonome 2012 par "Maintenant la Gauche", le courant de gauche du PS, qui a présenté au vote des militants la motion 3 lors du congrès de Toulouse autour d'Emmanuel Maurel. Son périmètre s'est peu à peu élargi et a conduit à la présentation de la contribution générale "Le sursaut républicain : un coup de jeune pour le socialisme" pour le congrès de Poitiers. Depuis, notre site permet d'exprimer les positions des camarades valdoisiens rassemblés lors du congrès de Poitiers au sein de la motion B "à gauche pour gagner", dont le premier signataire proposé par Emmanuel Maurel, député européen, et Benoît Hamon, député des Yvelines, est Christian Paul, député de la Nièvre. 
Frédéric Faravel en est le mandataire départemental depuis 2012 ; Adélaïde Piazzi était notre candidate à l'élection du premier secrétaire fédéral du PS95 en 2012 et en 2015.

Recherche

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 21:58
Pourquoi je rejoins la motion B - Fabrice Rizzoli - Deuil-la-Barre
Pourquoi je rejoins la motion B

Je soutiens et je rejoins la Motion B car après 3 ans de mandat de notre président, je suis convaincu qu'il faut changer de politique économique et qu'il ne suffit plus de défendre une autre politique à l'intérieur du parti comme je l'ai fait pendant 3 ans avant dans la motion 4 «Osez plus loin, plus vite». Rien de ce qui a été mis en place (et qui n'était pas dans notre programme) - l'ANI, les pactes de compétitivité et de responsabilité, etc. - n'a permis d'inverser la courbe du chômage. Même si une politique économique keynésienne de la demande n'est pas la panacée, elle est au moins en cohérence avec la gauche et redonne espoir à notre électorat !
Militant depuis 2005, je constate chaque jour un peu plus le fossé qui sépare notre politique économique visant à distribuer des milliards aux grandes entreprises (pacte de compétitivité) et nos classes populaires lors des portes à portes.
D'autres sujets m'ont également choqué : des interventions militaires mal préparées, l'absence de politique d'intégration des citoyens européens de la communauté rom...
Secrétaire de section pendant 5 ans, j'ai démissionné en 2014 dés que je suis devenu élu en terre de droite. Je me suis aussi engagé pour que notre parti soit exemplaire contre la fraude et la corruption ; il n'est plus possible que nous soyons indulgents envers ceux de nos responsables et élus qui ont été condamnés pour de tels délits.
Au sein, de notre parti, les travaux n'avancent pas. Les commissions sont verrouillées. Membre de la commission sécurité, je reçois des revues de presse mais je n'ai pas le droit d'envoyer des informations aux membres de ma commissions ! Comment le plus grand parti de gauche aurait-il peur du débat. Comment le plus grand parti de gauche ne pourra pas devenir un Think Tank du gouvernement ?
Auteur de contributions thématiques en 2012 et en 2015 : Le citoyen au cœur d'une politique «justice & sécurité», j'entends participer la vie de mon parti pour gagner en 2017. Pour cela, la motion B faits de militants travailleurs aux convictions de gauche est la plus en cohérence avec les besoin de notre parti et donc de la France.
Fabrice RIZZOLI
Conseiller municipal et communautaire de Deuil-la-Barre
section d'Enghien-les-Bains/Deuil-la-Barre, membre du conseil national

Partager cet article

Repost 0

commentaires